Marseille : des étudiants rompent la solitude des séniors

Pour lutter contre la solitude des personnes âgées, une association met en contact les séniors avec des étudiants qui les aident bénévolement dans les tâches du quotidien.

Depuis deux ans, l’association marseillaise Mon Émile améliore le quotidien des séniors grâce à l'engagement bénévole de jeunes gens. Adrien Youssouf a 20 ans et est étudiant, mais il prend volontiers de son temps libre pour se rendre chez Marie-Laure Madjerian.

Dans le salon, où des bibelots et photos de famille sont soigneusement alignés, Marie-Laure et Youssouf bavardent. "C’est un peu comme une deuxième famille, c’est de l’affection. Ils nous partagent un peu de leur vie, c'est très agréable, je trouve", sourit-t-elle. Tous deux font défiler un panier de courses sur un smartphone. Youssouf l’aide à sélectionner des produits. L'étudiant peut aussi lui apporter ses courses à son domicile. Une aide appréciée par l’aînée, pour qui porter des sacs lourds est devenu impossible. 

Un accompagnement bénévole 

L'association précise qu'elle réalise plusieurs types de services, de l'accompagnement administratif à l'acheminement de médicaments à domicile. Dans le département des Bouches-du-Rhône, 400 bénévoles de tous âges donnent de leur temps. "Ce qui est bien avec cette association, c’est qu’on vient quand on peut, on n’a pas d’obligations hebdomadaires ou quotidiennes", observe Youssouf. "On échange beaucoup, ils [les personnes âgées] me parlent de leurs expériences de vie, leurs voyages, c’est vraiment intéressant", ajoute l'étudiant.

Émile Brin a fondé son association en mars 2020. Le Marseillais ne cache pas son enthousiasme.  Mon Emile a été reconnue d'utilité publique. "On recrute maintenant des bénévoles de façon très régulière, en créant du lien avec les écoles, les facultés, les BTS, les DUT", explique-t-il. 

L'isolement des séniors aggravé par le Covid

La pandémie du Covid 19 a été un accélérateur de l’isolement des personnes âgées. Selon la fondation Les petits frères des pauvres, 32 % des Français de 60 ans et plus ont ressenti de la solitude au quotidien durant le premier confinement, soit 5,7 millions de français. Hors pandémie, la fondation estime que 530.000 seniors sont en situation d’isolement des cercles familiaux et amicaux, un chiffre en hausse, depuis la précédente étude. 

L'association marseillaise s'est également spécialisée dans le conseil pour organiser des activités en extérieur, en partenariat avec des EHPAD et des résidences médicales. Le service bénévole et volontaire s'est ancré à l'échelle nationale, preuve d'un besoin grandissant face à l'accroissement des personnes âgées et le bien vieillir ensemble.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité