Marseille : les réactions des supporters après le départ de Jacques-Henri Eyraud de la direction de l'OM

Après l'annonce du remplacement de Jacques-Henri Eyraud de la direction de l'OM, les supporters marseillais ont réagi à une décision qu'ils appelaient de leurs voeux depuis des mois. Un sentiment de victoire règne ce samedi. Avec tout de même une période d'observation et de méfiance.

Le message des supporters a été entendu par Frank McCourt. Le propriétaire semble décidé à remettre de l'ordre dans le club et renouer avec ses supporters.
Le message des supporters a été entendu par Frank McCourt. Le propriétaire semble décidé à remettre de l'ordre dans le club et renouer avec ses supporters. © South Winners 1987

Le propriétaire américain de l'OM, Frank McCourt, a annoncé vendredi le remplacement à la présidence du club de Jacques-Henri Eyraud par le directeur sportif, l'Espagnol Pablo Longoria. M. Eyraud va toutefois rejoindre le conseil de surveillance du club de la deuxième ville de France.


 "Sa mise à l'écart de la présidence est un grand pas. Mais, au conseil de surveillance, il pourra continuer à agir avec des fidèles. Pour nous, le combat n'est pas fini", lâche Rachid Zeroual, président du club de supporters des "South Winners".

"Aujourd'hui, le peuple marseillais est content, et tous les autres en dehors de Marseille, qui ne comprennent rien à Marseille, il faut qu'ils sachent qu'on ne vient pas ici en terrain conquis", lance René Maleville.

"Ce sont les marseillais qui commandent, le premier qui vient ici en croyant qu'il va nous mater, il n'est pas encore né", explique l'homme aux cheveux argentés, qui en a vu passer des présidents et des entraîneurs au club.

Le boycott des sponsors par les supporters de l'OM du monde entier a probablement poussé Frank McCourt a revoir sa position au sujet de Jacques-Henri Eyraud et amorcer une sortie de crise sociale pour ne pas subir de crise financière.

Pour lui laisser une porte de sortie digne, il lui a confié la présidence du conseil de surveillance de l'OM, un organe assez opaque dont personne ne connait réellement les missions et l'importance au sein du club.

Sortie de crise pour l'OM?

"On va surveiller M. Eyraud, même si on pense qu'il s'agit d'un placard doré. On sera vigilant", assure Christian Cataldo, alors que de nombreux supporters manifestaient dès hier sur Twitter leur inquiétude quant à un départ en trompe-l'oeil de M. Eyraud.

"Il y a le côté sportif, et le côté financier, mais déjà on n'a plus ce fardeau, ce mec qui gueule qu'il ya trop de marseillais dans le club, ce type qui traite les gens de vieux rougeots qui crient, ce mec qui est suffisant, méprisant, avec tout le monde. Qui veut faire du stade vélodrome un théatre, voilà c'est terminé ça", se félicite René Maleville.

Depuis des semaines, un bras de fer s'était engagé entre le président sortant et les six groupes organisés de supporters de l'OM qui exigeaient son départ. Dans la ville restent encore sur de nombreux panneaux de circulation, notamment autour du stade, des autocollants "Eyraud dégage".

  Satisfait par la promesse de Frank McCourt de rencontrer les supporters rapidement, Christian Cataldo dit avoir "beaucoup de choses à lui dire (...) Qu'il suive ou non nos conseils, on verra bien, mais c'est déjà bien de nous consulter", dit-il.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport patrimoine culture