Marseille : Microsoft implante un centre de stockage des données

© Sascha Steinbach. Maxppp.
© Sascha Steinbach. Maxppp.

Le groupe américain Microsoft va installer 4 centres dans l'Hexagone afin d'offrir à ses entreprises clientes " la possibilité de stocker leurs données en France".Trois seront installés en région parisienne et le dernier à Marseille.

Par AFP

Le groupe américain Microsoft va installer 4 centres de données dans l'Hexagone afin d'offrir à ses entreprises clientes "la possibilité de stocker leur données en France", a annoncé mardi le président de Microsoft France, Carlo Purassanta.
"Il s'agit d'une demande forte de nos clients, beaucoup ont une préférence pour avoir les infrastructures (de "cloud", pour l'informatique dématérialisée en ligne) et leurs données sur le territoire", a-t-il  expliqué, mais le montant de ces investissements n'a pas été précisé par le groupe.

Avec ces centres, dont trois seront installés en région parisienne et le dernier à Marseille,  la France devient le 4e pays européen, après
l'Irlande, les Pays-Bas et l'Allemagne, où Microsoft installe des infrastructures de cloud.
Les centres seront ouverts d'ici la fin du trimestre, a précisé le groupe dans un communiqué.
"Les entreprises qui n'avaient pas encore franchi le pas (de l'utilisation du cloud) sont celles qui attendaient l'arrivée de centres de données en France. Nous avons déjà plusieurs milliers d'inscriptions pour ces centres", s'est félicité Carlo Purassanta.


Intelligence artificielle

Microsoft va également ouvrir une école dédiée à l'intelligence artificielle, dans son siège français installé à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), "pour accompagner des publics éloignés de l'emploi vers des métiers d'avenir".
"La France a un véritable écosystème numérique et désormais plus spécifiquement dans l'intelligence artificielle. Notre présence à Station F (un incubateur qui accueille déjà depuis un an une demi-douzaine de jeunes entreprises à Paris) a pour objectif de pousser l'intelligence artificielle dans le monde des start-ups", a expliqué Carlo Purassanta.

Sur le même sujet

Les éleveurs manifestent avec leurs bêtes à Draguignan

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés