Marseille : les occupants de la maison du peuple expulsés

Les habitants de la maison du peuple ont été expulsés / © Maison du Peuple Marseille
Les habitants de la maison du peuple ont été expulsés / © Maison du Peuple Marseille

Les forces de l'ordre ont expulsé jeudi 31 octobre les occupants de la maison du peuple de Marseille. Six personnes vivaient jusqu'alors dans ce lieu ouvert depuis le 1er juin après l'acte 29 des gilets jaunes. Cette expulsion intervient juste avant le début de la trêve hivernale.

Par Jean Poustis

Les locaux de l'ancien Pôle emploi du 57 rue Brochier à Marseille sont désormais inhabités. Les forces de l'ordre ont expulsé jeudi 31 octobre ses occupants, installés depuis le 1er juin, après l'acte 29 des gilets jaunes.

Dans un communiqué, la maison du peuple dénonce cette expulsion "quelques heures seulement avant le début de la trêve hivernale".

"Des papiers administratifs appartenant à l'un des occupants ont été confisqués en même temps que la totalité du mobilier", indique le collectif.

Un espace autogéré par ses habitants

Avant cette opération, cet espace, appartenant à un propriétaire privé, était occupé et autogéré par ses habitants. De nombreux événements ont été organisés, lieu "social" très fréquenté ces derniers temps.

"Cette occupation de locaux vides est aussi une manière de répondre par les actes à l'abandon programmé et la politique de mise à la rue des personnes délogées", explique le collectif de la maison du peuple.

Mais cette expulsion n'entrave en rien la détermination des membres du collectif à continuer ses actions.

"C'est aujourd'hui un centre social très fréquenté qui disparaît... Mais qui renaîtra vite, soyez-en sûr".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus