Marseille : pas de dérogation pour les deux concerts-test qui devaient se dérouler le 29 mai et le 12 juin

Le gouvernement n'autorise pas les concerts-tests qui devaient se tenir à Marseille."le Le projet est interéssant sur le plan scientifique, mais n'a pas été retenu en raison de risques liés aux protocoles sanitaires proposés", a argumenté la ministre de la culture Roselyne Bachelot. 

Marseille Concert de Hubert Félix Thiéfaine à la Fiesta des Suds, le 11 octobre 2019.
Marseille Concert de Hubert Félix Thiéfaine à la Fiesta des Suds, le 11 octobre 2019. © GEORGES ROBERT / MaxPPP

Le gouvernement a tranché : pas de dérogation pour les concerts-test de Marseille. 

"Début mai, trois projets avaient obtenu l'ensemble des avis scientifiques et attendaient l'autorisation gouvernementale. La décision a été prise cette semaine par le gouvernement en faveur de Paris et Montpellier", a exposé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, en audition devant la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat.

Une ministre qui a par ailleurs précisé : "Le projet de Marseille est également intéressant sur le plan scientifique mais n'a pas été retenu en raison de risques liés aux protocoles sanitaires proposés".

L'Inserm, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale pilotait le projet du concert-test à Marseille, en assis. Sa particularité était d'être sans test Covid à l'entrée, pour mesurer les risques de contagion au coronavirus. La première adjointe à la mairie de Marseille Michèle Rubirola a immédiatement réagi :

"Cela risque de pénaliser les petits festivals car l'expérience proposée par Marseille ne testait pas à l'entrée et les petits festivals c'est la vrai vie."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société