• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : un référé contre l'extension de l'école Kedge Business School

© France 3 Provence Alpes
© France 3 Provence Alpes

Des associations de défense de l'environnement ont déposé un référé vendredi contre l'extension de Kedge par la chambre de commerce de Marseille sur la campus de Luminy. Elles s'opposent à la destruction de l'habitat d'espèces protégées. L'ordonnance de référé est attendue le 26 octobre.

Par Annie Vergnenegre

Des représentants d'associations de défense de l'environnement se sont présentés ce vendredi matin au tribunal de grande instance de Marseille pour déposer un référé contre l'extension du site de l'école Kedge Business School sur le campus de Luminy par la chambre de commerce et d'industrie de Marseille. 
 

Des arbres centenaires


"Les travaux ont débuté au mois de mai (NDLR : le 24 mai) , un matin, ils sont venus à 6h sous la pluie et ils ont coupé 298 arbres centenaires, 11 hectares de forêt sans demander l'avis des Marseillais, c'est profondément scandaleux", raconte Gilles Crespi de l'association Des calanques et des hommes". "Cela fait des années que l'on se bat pour protéger les calanques, 20 km  de côtes vierges entre Nice et Perpignan, et il y a des zones qui ne sont pas dans le parc qui sont démolies pour construire des immeubles."

"On voudrait qu'ils arrêtent le chantier",

résume le représentant de l'association. "Les travaux doivent reprendre à la fin de l'année, pour continuer à dessoucher et nous voulons interrompre ces travaux, explique Me Benoist Busson, représentant "Sites & Monuments" et l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas). "Ces travaux sont effectués dans un secteur qui accueille des espèces protégées dans des "habitats protégés", poursuit l'avocat,"ce n'est pas nous qui le disons, ce sont les propres études demandées par la chambre de commerce et d'industrie".  Et dans ces habitats protégés, quand vous avez le lézard vert, l'écureuil roux, et une quinzaine d'espèces d'oiseaux protégés, il vous faut demander une autorisation de destruction de cet habitat par le préfet précise Benoist Busson, et la CCI ne le nie pas, elle n'a jamais demandé ni obtenu cette autorisation."

La pétition en ligne pour sauver la pinède de Luminy a recueilli près de 178 000 signatures. 
 

Sur le même sujet

Maître Geoffroy Barthélémy (83)

Les + Lus