Marseille : un spectacle dans les écoles pour aborder le thème de la radicalisation

Le comédien Selman Reda présente une pièce abordant les questions de la radicalisation. Basée sur son histoire personnelle et sa rencontre avec l'islamologue Rachid Benzine, l'acteur remonte jusqu'aux textes sacrés du Coran du 7eme siècle. Un voyage intellectuel qu'il propose aux jeunes.

"Ne laisse personne te voler les mots"... Le titre de la pièce nous plonge sans détours vers le chemin de la liberté. L'auteur et comédien Selman Reda s'appuie sur son histoire personnelle pour traiter du sujet délicat de la radicalisation : 

"Jeune musulman ayant grandi en France dans les années 80, j’ai été subitement confronté dans mon adolescence à de nouvelles règles religieuses prescrites par mon père. N’en supportant plus le caractère parfois violent, et désireux d’en comprendre l’origine, je suis parti dans une recherche autodidacte à travers des études et des récits."

Sur sa route, Selman Reda rencontre alors l'islamologue Rachid Benzine, spécialiste du Coran dans la société du 7ème siècle.

"A travers notre conversation et les apports des sciences sociales, de l’histoire et de l’anthropologie, j’ai pris conscience des mythes sur les origines de l’islam avec lesquels beaucoup de musulmans vivent.

Les textes sacrés de l’islam, relus aujourd’hui, produisent en effet de nouvelles compréhensions, inédites dans l’histoire des croyants.

Avec ce spectacle, je souhaite rendre compte de ce voyage", précise l'auteur.. 

Depuis fin 2017, le spectacle tourne dans les établissements scolaires, avec le soutien du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation.

Après être déjà passé dans la région, il revient à Marseille aux dates suivantes :

- 4 février au Théâtre La Cité (accueil du collège Edgar Quinet)
- 5 février au Théâtre La Cité (accueil du collège Jacques Prévert)
- 7 février  au Collège Henri Wallon ( 14e )
- 8 février au Théâtre La Cité (accueil collège Versailles)