Marseille : trois policiers blessés, pris à partie par une vingtaine de personnes lors d'une opération anti-stup

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto .

Ce vendredi soir, vers 17h30 , une opération anti-drogue dans le quartier de la Belle de Mai, dans le 3ème arrondissement de Marseille fait au final trois blessés côté policiers. Six personnes ont été interpellées.

"C'est la brigade spécialisée de terrain (BST) du troisième arrondissement de Marseille qui était envoyée sur le terrain ce vendredi vers 17h30, quartier du moulin de mai", précise une source policière.

Un quartier paisible il y a une dizaine d'années et qui maintenant est devenu un point de vente de drogue très actif.

Une opération "banale" qui tourne mal

"Lors de l'intervention des sept hommes de la BST, le "charbonneur" (vendeur de drogue) repéré en bas d'un immeuble tente de s'échapper en montant dans les étages", décrit cette source policière.

Une partie des policiers le poursuive et arrivent dans un appartement dont il font la perquisition. 

Au remue-ménage causé par cette scène, un voisin sort de chez lui. 

"A ce moment là, les policiers le reconnaissent, il s'agit d'un homme originaire des quartiers nord de la ville, connu des services de police et activement recherché", confie une source policière confirmé par la préfecture de police de Marseille.

L'homme prend alors la fuite, mais est accueilli en bas de l'immeuble par le reste de l'équipage de police. Il est rapidement neutralisé et plaqué au sol pour interpellation.

En haut, le "charbonneur" est lui aussi interpellé.

Tout aurai pu se terminer ainsi. Mais dans le quartier l'homme recherché est soutenu par une partie des habitants.

"En moins de trente secondes on a vu une vingtaine voire une trentaines de personnes arriver sur nous armés de parpaings", confie un policier.

Les jets de projectiles fusent de toutes parts pour tente de faire libérer l'homme plaqué au sol. 

Les policiers essayent de calmer la situation et des renforts arrivent et les interpellations se succèdent.

En plus du "charbonneur" et de l'homme recherché, quatre autres personnes vont être interpellés.

Mais entre temps, trois policiers ont reçu des projectiles, des parpaings semble-t-il. Un premier a eu la main écrasé par un parpaing de six kilos, il souffre de plusieurs fractures à la main.

Un autre policier a reçu un projectile dans le visage, il touché au niveau du nez et le  troisième policier  souffre de multiples contusions sur l'ensemble du corps.

"Les policiers ont marqués par cette attaque, et pourtant ce ne sont pas des jeunes, là ce sont des policiers expérimentés", témoigne Rudy Manna qui les a rencontré.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité