Marseille : vaccination des sans domicile fixe contre le covid par les marins-pompiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fares Arbaoui

Le centre d’hébergement et de réinsertion Forbin à Marseille (2e), organisait mercredi 26 mai une journée spéciale de vaccination contre le covid destinée aux sans domicile fixe de la ville.

8 heures ce mercredi matin. Les camions du Bataillon des marins-pompiers de Marseille se garent devant le centre d’hébergement et de réinsertion Forbin.

L'établissement est tenu par la fondation Saint-Jean de Dieu dans le deuxième arrondissement, à une centaine de mètres seulement de la place de la Joliette, centre des affaires de Marseille.

Les marins-pompiers organisent une matinée spéciale de vaccination pour les sans-domicile fixe, qui sont accueillis dans ce lieu. Une initiative pour tenter de toucher un public assez difficile par la force des choses à avoir en rendez-vous.

Avant la pandémie, le centre d'accueil Forbin proposait 248 lits installés et autorisés pour les sans domicile fixe, dont huit supplémentaires en hiver.

Depuis un an et demi, ce sont près de 300 hommes majeurs qui y trouvent refuge la nuit.

L’établissement de Forbin n’accueille pas de femme.

Ce matin, 12 hommes habitués des lieux depuis des mois se présentent à l’accueil du bâtiment. Pour respecter les gestes barrières, ils entrent un par un, en consultation, les autres attendent à l’extérieur.

Certains ont des sacs, où ils rangent leurs papiers administratifs et les documents qu'ils doivent présenter pour la vaccination comme leur numéro de sécurité sociale, indispensable.

Privilégier un vaccin avec une injection

Ce vaccin monodose est administré aux sans domicile fixe de plus de 55 ans.

"Aujourd’hui, on utilise le Jansen & Jansen qui nécessite une seule injection. C’est beaucoup plus facile pour ce public qui est souvent très mobile. La plupart du temps, on n’arrive pas à leur faire une deuxième dose ", explique Stéphane Petit, le médecin du Bataillon des marins pompiers de Marseille.

Avant la pandémie, le centre d’hébergement et de réinsertion  Forbin ouvrait ses portes entre 14 et 9 heures du matin. Depuis un an et demi, l’établissement reste ouvert en continu.

"Sur les 300 hommes hébergés dans notre centre, 81 sont âgés de plus de 55 ans. On n’aura pas tout le monde aujourd’hui, on en est conscient. L’important, c’est que même s’il y a une quinzaine de personnes et bien ce sera déjà 15 personnes de moins à vacciner", estime Aurélie Ruibanys, la directrice de la Fondation Saint-Jean de-Dieu.

Un soulagement

Quand leur tour arrive, les SDF s’inscrivent auprès de la secrétaire.

Puis ils se dirigent dans une autre salle, vide,  où seuls l’infirmière et le patient sont autorisés, dans cet espace sanitaire.

Le sans domicile fixe s’installe sur une chaise, l’infirmière lui retrousse les manches et s’apprête à le vacciner.

"1, 2, 3 je pique, monsieur" prévient la dame en blouse blanche.

"On n’a pas les moyens. Ça nous aide à être encore en forme", se réjouie Ridha Guezguez, hébergé au centre Forbin. Son masque chirurgical ne cache pas sa joie.

Certains de ces hommes fraîchement vaccinés, expriment leur soulagement : "enfin depuis le temps qu’on en parle, c’est l’occasion qui a fait le larron. On nous l’a proposé et voilà on est venu se faire vacciner", s'amuse Alain Dendral, hébergé lui aussi au centre Forbin.

Plusieurs journées organisées pour les sans domicile fixe

Le Bataillon des marins-pompiers de Marseille a commencé la campagne de vaccination des sans domicile fixe depuis 15 jours.

Deux journées spéciales comme celle d’aujourd’hui, sont prévues pour la semaine prochaine à Marseille.

  • Mardi 1er juin : vaccination à l’unité d’hébergement d’urgence la Madrague (UHU) dans le 15ème arrondissement de la ville.
  • Mercredi 2 juin : vaccination au centre d’hébergement de Forbin et au centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Saint Louis, dans le nord de Marseille.

Cette fois, ce sera le vaccin Pfizer qui sera administré. Les moins de 55 ans seront prioritaires.