Marseille : Zemmour prié par le diocèse de ne pas s'exprimer à la "Bonne Mère"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto avec AFP
Illustration - Eric Zemmour
Illustration - Eric Zemmour © VALLAURI NICOLAS / MAXPPP

Le diocèse de Marseille a prié Eric Zemmour, en déplacement dans la cité phocéenne, de ne pas s'exprimer dans l'enceinte de la "Bonne Mère", l'emblématique basilique Notre-Dame-de la-Garde, où il avait prévu un point-presse vendredi après-midi.

Il n'est toujours pas officiellement candidat, mais c'est tout comme. Le polémiste vient à Marseille ces 26 et 27 novembre pour rencontrer la population et les élus. Un déplacement qui suscite de vives émotions.

Au sein du Diocèse de Marseille, sa prise de parole à la "Bonne Mère" n'est pas souhaitée.

"Ce qui a été demandé à M. Zemmour c'est que ce point-presse se passe à l'extérieur des grilles du sanctuaire, car il s'agit d'un lieu privé et surtout d'un lieu sacré", a précisé le diocèse à l'AFP, en confirmant l'information initiale du site d'investigation local Marsactu.


"Qu'il visite Notre-Dame est son droit, mais ce n'est pas le lieu pour une déclaration
politique", a insisté le diocèse auprès de l'AFP, en précisant que cette demande serait la même quel que soit le parti politique concerné. "Et nous espérons que cette requête sera respectée", a-t-il ajouté.


Le polémiste d'extrême droite, condamné à deux reprises pour provocation à la
haine raciale, avait prévu de s'exprimer devant la presse vendredi, "côté parvis"
de Notre-Dame-de-la-Garde, lors d'une visite de deux jours dans la deuxième ville
de France.


Avant ce point-presse et sa visite à Notre-Dame-de-la-Garde, M. Zemmour a prévu
une "déambulation" dans le quartier du Panier, derrière l'hôtel de ville. Samedi,
il doit se rendre sur le Vieux-Port, au marché aux poissons, après un "rendez-vous
provençal" vers la cathédrale de la Major.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.