Moins de déchets et plus de participants : un “bilan positif” du grand nettoyage du Vieux-Port de Marseille

Environ 600 bénévoles à terre et 150 plongeurs ont nettoyé le Vieux-Port de Marseille. / © Mélanie Frey/FTV
Environ 600 bénévoles à terre et 150 plongeurs ont nettoyé le Vieux-Port de Marseille. / © Mélanie Frey/FTV

Plusieurs associations et bénévoles ont participé samedi 19 octobre au grand nettoyage du Vieux-Port de Marseille. Si la tendance est à une nette baisse des déchets repêchés, les consciences doivent encore évoluer, selon les organisateurs.

Par Benjamin Hourticq

Il y a encore du travail, mais "le bilan moral est très positif", confie Michel Lamberti, président de la Fédération des sociétés nautiques des Bouches-du-Rhône (FSN13), à l'initiative du grand nettoyage annuel du Vieux-Port de Marseille. 
150 plongeurs, notamment d'un club d'apnéistes parisiens, des marins-pompiers de Marseille, des sapeurs-pompiers de Béziers et de la Légion étrangère ont participé à ce grand nettoyage. / © Mélanie Frey/FTV
150 plongeurs, notamment d'un club d'apnéistes parisiens, des marins-pompiers de Marseille, des sapeurs-pompiers de Béziers et de la Légion étrangère ont participé à ce grand nettoyage. / © Mélanie Frey/FTV

"Malgré la météo, il y a plus de monde cette année, et moins de déchets", se félicite le préisdent de la FSN13. Environ 600 bénévoles à terre et 150 plongeurs ont remonté 50m3 de déchets du havre marseillais. En deux ans, la quantité de déchets sortis des eaux a significativement baissé : elle était de 130 m3 il y a deux ans et de 94 m3 l'an dernier.

"On constate cette année une baisse en volume, poursuit Michel Lamberti, avec plus d'objets mais moins volumineux."

Les trottinettes électriques : nouvelles prises

Mais une nouveauté, sans laquelle le bilan aurait pu être encore plus encourageant, a marqué cette édition du grand nettoyage : les trottinettes électriques. Une centaine de ces objets en libre-service, débarqués en janvier à Marseille, ont été repêchés par les 150 plongeurs bénévoles.
 
En 30 minutes, une quinzaine de trottinettes avaient déjà été remontées par les plongeurs. / © France Télévisions
En 30 minutes, une quinzaine de trottinettes avaient déjà été remontées par les plongeurs. / © France Télévisions

Exposées sur les quais du Vieux-Port, elles devaient être récupérées par les six opérateurs, alertés par les organisateurs de l'opération. Les propriétaires des trottinettes devront s'occuper de gérer ces épaves.

Notre but est de sensibiliser les différents publics

Michel Lamberti souhaite toutefois éviter de se focaliser sur les trottinettes électriques : "Notre but est de sensibiliser les différents publics et de ne pas faire le buzz uniquement sur ces déchets précisément. Les personnes qui les jettent ne sont pas forcément les mêmes que celles qui jettent des barrières ou des canettes de bière."
1 000 bouteilles en verre de plus que l'année dernière ont été repêchés ce 19 ovtobre. / © Mélanie Frey/FTV
1 000 bouteilles en verre de plus que l'année dernière ont été repêchés ce 19 ovtobre. / © Mélanie Frey/FTV

Car certains détritus traditionnels persistent, comme les bouteilles en plastique (950), voire augmentent, tels que les bouteilles en verre. Alors que les bénévoles en avaient repêché 1 700 l'an dernier, ils en ont récupéré 2 700 ce samedi.

La tâche n'est donc pas terminée pour faire changer toutes les mentalités. "Les citoyens doivent prendre conscience de cette pollution, insiste Michel Lamberti. Il faut arrêter de considérer la mer comme un tapis sous lequel on cache ce que l'on ne veut plus voir. J'espère qu'il y aura une évolution des moeurs." 

Cela passera par un nouveau grand nettoyage du Vieux-Port, l'année prochaine. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview premier français

Les + Lus