Natation : les Marseillais Gastaldello, Metella et Mignon aux championnats du monde de Gwangju, en Corée du Sud

La marseillaise Béryl Gastaldello a obtenu sa qualification pour les championnats du monde en Corée du Sud. / © KMSP/S.KEMPINAIRE
La marseillaise Béryl Gastaldello a obtenu sa qualification pour les championnats du monde en Corée du Sud. / © KMSP/S.KEMPINAIRE

Trois membres du Cercle des nageurs de Marseille participeront aux championnats du monde de natation en grand bassin à Gwangju (Corée du Sud). Béryl Gastaldello, Clément Mignon et Mehdy Metella font partie des onze français sélectionnés pour la compétition mondiale.

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Trois membres du Cercle des nageurs de Marseille (CNM) participeront du 12 au 28 juillet aux championnats du monde de natation en grand bassin à Gwangju (Corée du Sud). 

Béryl Gastaldello, Clément Mignon et Mehdy Metella font partie des onze français sélectionnés pour la compétition.

Béryl Gastaldello, l'ambitieuse

Après Kazan (Russie) en 2015 et Budapest (Hongrie) en 2017, la marseillaise de 24 ans participera à ses troisièmes championnats du monde à Gwangju.

Lors des championnats de France à Rennes du 16 au 21 avril, Béryl Gastaldello s’est imposée sur 100 mètres dos, 50 mètres dos et 100 mètres papillon. La nageuse a également obtenu deux médailles d’argent sur 50 mètres papillon et 100 mètres nage libre.

"Je suis très satisfaite de mes résultats et de m’être qualifiée pour la Corée du Sud, je ne m’attendais pas à çà surtout dans les conditions où je me présentais. C’est une étape importante pour moi".
Béryl Gastaldello sera ambitieuse aux prochains championnats du monde. / © KMSP/S.KEMPINAIRE
Béryl Gastaldello sera ambitieuse aux prochains championnats du monde. / © KMSP/S.KEMPINAIRE

Grâce à ses performances, la marseillaise s’est qualifiée pour la 18ème édition des championnats du monde en grand bassin sur deux distances : 100 mètres nage libre et 100 mètres dos.

En Corée du Sud, j’espère être plus rapide, réaliser de mes meilleures performances personnelles, pourquoi pas entrer en finale et viser le podium. Avec mon entraîneur et la fédération, nous allons sûrement rajouter une ou des épreuves complémentaires

Après une semaine de vacances, Béryl Gastaldello va retourner aux Etats-Unis pour se préparer. La nageuse s’alignera ensuite aux meetings de Monaco (8 et 9 juin), du Canet en Roussillon (11 et 12 juin) et à l’Open de France à Chartres (18 et 19 juin).

La double championne d’Europe de relais (4*100 nage libre, 4*100 nage libre mixte) en grand bassin à Glasgow en 2018 s’entrainera ensuite durant 20 jours "en France ou aux Etats-Unis" avant de partir en stage au Japon avec l’équipe de France.

"Ça fait vraiment plaisir d’être dans cette petite équipe de 11 nageurs. Cette compétition va me permettre de rester au contact avec les meilleures mondiales avant les Jeux Olympiques".
 

"Tout bonus" pour Clément Mignon

Après les championnats d’Europe de Glasgow l’été dernier, Clément Mignon a dit stop à la natation. Le 1er janvier, six mois plus tard, le natif d’Aix-en-Provence, âgé de 26 ans, était de retour dans les bassins.

Sur les championnats de France en grand bassin, le vice-champion olympique 2016 en relais 4*100 mètres nage libre a brillé s’offrant un titre sur 50 mètres nage libre et deux médailles d’argent sur 50 mètres brasse et 100 mètres nage libre.

"Je ne m’attendais pas à avoir de tels résultats après ma pause. J’ai changé d’entraîneur en revenant à Marseille et le travail produit est de qualité".   
L'aixois du cercle des nageurs de Marseille s'est qualifié pour le 100 mètres nage libre des championnats du monde. / © KMSP/S.KEMPINAIRE
L'aixois du cercle des nageurs de Marseille s'est qualifié pour le 100 mètres nage libre des championnats du monde. / © KMSP/S.KEMPINAIRE

 
Grâce à sa deuxième place sur 100 mètres nage libre, Clément Mignon s’est qualifié sur la distance pour les championnats du Monde. En Corée du Sud, le nageur du CNM veut "continuer à progresser tout en prenant du plaisir".

Ce n’est que du bonus. Les Jeux de Tokyo sont mon objectif principal, la Corée est une étape. Je vais continuer à m’entraîner pour atteindre mon objectif 

A Gwangju, Clément Mignon fera également partie du relais 4*100 mètres nage libre avec son compatriote en club Mehdy Mettela.

Ce relais a souffert du départ des anciens, on essaye de le remettre au niveau et aujourd’hui il est très prometteur. Nous avons besoin d’expériences comme lors de ces championnats.

Pour se préparer en vue des mondiaux, le champion du monde 2015 du relais 4*100 mètres nage libre partira en stage à Antalya (Turquie) et s’entraînera à Marseille avant la compétition du mois de juillet.
 

Mehdy Metella le leader français

Dimanche 21 avril aux championnats de France, Mehdy Metella est devenu champion de France du 100 mètres papillon en battant le record de France (50’’85). Avec ce temps, le nageur du CNM a réalisé la meilleure performance mondiale de la saison.

"Je ne pensais pas nager aussi vite. J’ai géré ma course et je vais bien l’enregistrer et retenir la façon de faire. J’étais à l’aise, relâché, pas crispé, plutôt confiant. C’est une bonne manière de terminer la compétition", a indiqué Medhy Metella à l’issue de sa course.
Mehdy Metella sera l'une des grandes chances de médailles de la natation française à Gwangju. / © KMSP/S.KEMPINAIRE
Mehdy Metella sera l'une des grandes chances de médailles de la natation française à Gwangju. / © KMSP/S.KEMPINAIRE
 
A Rennes, Mehdy Metella a remporté le titre national sur 50 mètres papillon et sur 100 mètres nage libre. Sur cette dernière distance, le nageur de 26 ans est qualifié pour les championnats du monde comme sur 100 mètres papillon.

Au niveau du temps on est sur une bonne base de ce que je faisais en 2017. J’ai eu un début de saison compliqué mais ça fait deux bons mois que je m’entraîne très bien. Mentalement ça va, j’ai le sourire

En Corée du Sud, le médaillé de bronze du 100 mètres nage libre des championnats du monde 2017 aura le statut de leader de la natation française. Le nageur se veut toutefois prudent à l’approche de la compétition.

"Aux championnats du monde je prendrai les courses les unes après les autres, d’abord les séries, puis les demi-finales et j’espère les finales où tout sera possible. J’ai des bonnes sensations mais je manque encore un peu de caisse. Il faut que je travaille ça."

Le vice-champion olympique du relais 4*100 mètres nage libre, déjà avec son compatriote en club Clément Mignon, s’alignera aussi sur le relais.

Désormais les trois nageurs marseillais ont un peu plus de deux mois pour préparer ce championnat du monde à Gwangju.

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus