"On voulait contrer Miss France" : retour de l'élection de Miss Cagole à Marseille sur fond de féminisme et d'écologie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff
L'événement est organisé par la marque écoféministe marseillaise Cagole Nomade.
L'événement est organisé par la marque écoféministe marseillaise Cagole Nomade. © Cagole Nomade

Qui sera élu Miss Cagole 2021 ? Populaire dans les années 1990, le célèbre anti-concours de beauté est de retour à Marseille. Unisexe, inclusif et gratuit, l'événement est organisé par la marque Cagole Nomade qui prône l'égalité des genres dans la liberté de mouvement.

Ils seront dix à défiler ce mercredi soir au Makeda, à Marseille. "Ils", car le concours Miss Cagole 2021 est unisexe. Trois hommes et sept femmes se sont inscrits au concours. 

On se souvient des premières éditions, dans les années 1990, organisées au bar le Traquenard sur la Plaine. On ne résiste pas à repartager cette vidéo dossier : 

Miss Cagole fait son grand retour sous l'impulsion de la marque marseillaise écoféministe Cagole Nomade. Le point de départ ? Faire un pied de nez aux concours de beauté classiques.

"On voulait contrer Miss France", explique Lisa Markarian, fondatrice de la marque Cagole Nomade. Le célèbre rendez-vous de TF1 a lieu dans dix jours. Le timing est donc parfait. Ce ne sera pas Jean-Pierre Foucault aux manettes, mais Jeanne-Pierrette Boucan et Jeanne-Vieille De Fond-de-Tain. Le ton est donné. 

Pas de critères physiques

Pour participer à Miss Cagole, rien de plus simple. Il n'y a aucun critère physique de sélection, ni d'âge, ni de genre. "Le seul critère, c'est l'état d'esprit, montrer une manière d'être authentique"

Les participants sont jugés par un jury et le public sur leur "lâcher prise", leur "impertinence", leurs "qualités artistiques" (performance, danse, karaoké…) mais aussi sur "leurs connaissances en féminisme et en écologie" lors d'un "climatosexo quiz"

Le jury est composé de Maryam Kaba, fondatrice de l'Afrovibe Workout, de la documentariste Aïcha Abbadi, du danseur queer Sun Africa, d'Erik Akopian, fondateur de Clean my Calanques, ou encore de Miss Cagole 2018 et directrice de l'école Kourtrajmé : Marie Antonelle. 

Après délibération du jury, Miss Cagole 2021 sera élue et revêtira une écharpe en voile de bateau upcyclée.

Il ou elle remporte 250 euros de vêtements offerts par Cagole Nomade et devient l'égérie de la marque pendant un an. 

Second degré et bienveillance

"La Cagole est une formule qui définit une catégorie de femmes dites 'extraverties, légères et vulgaires' du sud de la France. Cette expression, qui représente un stéréotype, est dévalorisante au sein de la société. Pourtant, notre marque décide de la revendiquer", peut-on lire dans le manifeste de la marque Cagole Nomade. 

"Pour moi, être une cagole, à l'origine, c'est une femme qui ne rentre dans aucun code et qui était méprisée pour ça. Alors que c'est juste une personne qui prend de la place. C'est le symbole de l'authenticité, de la détermination", complète Lisa Markarian.

"L'idée, c'est de mettre en avant le fait qu'on est qui on est, qu'on peut prendre de la place, ne pas être silencieux"

Ce mercredi soir, au Makeda, il "va y avoir de tout", assure Lisa. "Des personnes qui correspondent aux clichés ou pas"

Derrière le second degré et l'humour qui véhicule cet événement, l'organisatrice souhaite sensibiliser sur l'égalité des droits entre les femmes et les hommes mais aussi sur l'écologie. La marque propose des vêtements unisexes en coton biologique ou matières recyclées.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.