Covid-19 : un premier tour pour la présidentielle sans restrictions sanitaires en Paca malgré des chiffres en hausse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff .

Le premier tour de l'élection présidentielle approche et les chiffres de l'épidémie de Covid-19 en Paca sont toujours en hausse. Dans quelles conditions pourra-t-on voter ? On fait le point.

Élection sous Covid-19, le retour. Le premier tour de l'élection présidentielle se tient ce dimanche 10 avril, et le covid sera de la partie. 

Si l'épidémie semble atteindre un pic au niveau national, en Paca en revanche, tous les indicateurs ou presque sont en hausse.

Le taux d'incidence a atteint 1.342 cas pour 100.000 habitants alors qu'il ne dépassait pas les 900 cas fin mars. Le taux de dépistages progresse également, et conséquemment le taux de positivité.

Les admissions en hospitalisation sont en augmentation, y compris en réanimation. Le nombre de décès s'est lui stabilisé.

Sur les cinq départements de la région Paca, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône connaissent la plus forte progression du taux d'incidence du 8 mars au 5 avril. 

Un premier tour sans le masque

Deux ans après les élections municipales, dont l'organisation avait été fortement perturbée par l'épidémie, un protocole sanitaire destiné aux bureaux de vote pour le 1er tour de la présidentielle a été établi par le ministère de l'Intérieur. Aucune restriction sanitaire n'est prévue, mais les gestes barrières restent recommandés.

Pas de demande du pass vaccinal ni de pass sanitaire, aucune obligation de test ni de masque couvrant le nez et la bouche. Les bureaux de vote seront ouverts à tous, y compris les malades. 

Pour les personnes souffrant du Covid-19, les cas contacts ou les personnes à risque, le port du masque est toutefois fortement recommandé. 

"Dans tous les bureaux de vote, des masques chirurgicaux seront mis à la disposition des électeurs et des personnes participant à l’organisation ou au déroulement du scrutin qui souhaiteraient en porter", précise le protocole.

À noter, il pourra être demandé aux électeurs portant un masque "de le retirer brièvement pour procéder à la vérification de leur identité", ajoute le ministère

À Marseille, "un dispositif de régulation des entrées et sorties sera mis en place dans chaque bureau de vote", indique la mairie, pour garantir le respect des règles de distanciation sociale. "Des masques et du gel hydroalcoolique seront mis à disposition des électeurs", est-il précisé.

Gel hydroalcoolique, aération et autotests

Le gouvernement rappelle l'importance des gestes barrière. "Un point de lavage des mains ou du gel hydroalcoolique sera mis à disposition des électeurs." Le matériel, comme les stylos, les urnes ou les isoloirs, sera selon le protocole nettoyé "de manière fréquente au cours du scrutin".

Le protocole prévoit une aération "très régulière" des bureaux de vote. "Dix minutes toutes les heures, ou selon les indications des capteurs de CO2 si la salle en est équipée".

À Marseille, la mairie assure que "tous les locaux, dans lesquels seront implantés les bureaux de vote, feront l’objet d’un nettoyage préalable"

Enfin, le gouvernement déclare que des autotests seront mis à disposition pour les participants à l'organisation ou au déroulement du scrutin. 

Un vote sans couacs ?

En juin dernier, les élections régionales en Paca avaient été particulièrement chaotiques. À Marseille, 34 bureaux de vote étaient fermés au premier tour des élections, faute d'assesseurs. Certains bureaux manquaient également d'enveloppes.

Les bénévoles habituels, souvent âgés, qui supervisaient les élections s'étaient moins mobilisés. Cette élection, pour laquelle on annonce 30% d'abstention a premier tour, va-t-elle faire oublier ces couacs ? Dans les Alpes-Maritimes, les assesseurs sont de nouveau au rendez-vous. Plus de 500 assesseurs ont été recrutés pour les deux tours à Nice.

La ville de Marseille mobilise tous ses conseillers

À Marseille, un large appel à volontaires a été lancé auprès des agents municipaux, du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, du CCAS et de la Métropole Aix-Marseille-Provence.

L'ensemble des conseillers municipaux et d'arrondissements a été mobilisé selon leurs obligations de mandat.

"1.560 fonctionnaires préalablement formés par la Ville de Marseille, dont 1 200 agents de la Ville de Marseille, viendront renforcer les effectifs de bénévoles lors des deux tours de cette élection", indique la mairie.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité