Marseille : prison requise pour l'ex-député PS Henri Jibrayel pour détournement de fonds publics

Lors de son procès ce mercredi 27 octobre, la justice lui reproche d'avoir utilisé son IRFM (Indemnité Représentative de Frais de Mandat) pour jouer au casino et acheter une voiture pour son usage personnel. L'élu rappelle qu'à l'époque, les députés utilisaient l'argent comme ils l'entendaient.

Comparution au Tribunal correctionnel de Marseille

Souvent appelée "caisse noire", l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) était une indemnité touchée par chaque député et chaque sénateur en France pour couvrir leurs frais de représentation. Celle d'Henri Jibrayel, ex député PS, n'aurait pas été utilisée à des fins de représentation mais à des fins personnelles.

A l'époque, pas de factures demandées pour vérifier ces dépenses, et l'utilisation était libre.

C'était mon argent, j'en ai fait ce que j'en voulais.

a déclaré en sortie d'audience Henri Jibrayel :

Depuis le 1er janvier 2018, pour faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat non remboursées par l’Assemblée, les députés bénéficient d’une avance de frais de mandat dont le montant est de 5 373 €, qu'il faut justifier.

Concernant les dépenses d'Henri Jibrayel, (député entre 2007 et 2017) l'analyse effectuée par Tracfin montre notamment qu'en 2012 et 2013, une somme
de 13 800 euros réglée avec la carte bancaire liée à ce compte IRFM a été dépensée au casino d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Il a reconnu son addiction au jeu "pour des problèmes personnels" et s'est fait interdire de casino. 
Placé en garde à vue en février et avril, Henri Jibrayel avait également soutenu qu'il pensait avoir un usage libre du prêt d'honneur de 18 000 euros environ accordé par l'Assemblée nationale à tout député... L'accusation reproche également à l'ex-élu d'avoir remboursé avec l'argent de l'Assemblée un crédit de 28 400 euros souscrit pour l'achat d'un véhicule. 
    
Le Procureur a requis 18 mois de prison dont 6 mois avec sursis, et 3 ans d'inéligibilité.
Le jugement sera rendu le 22 novembre prochain.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique