Rachat de La Provence : la CMA-CGM détient désormais 100% des titres du quotidien

L'armateur marseillais CMA-CGM a annoncé lundi par communiqué de presse, l'acquisition de 100% des titres du quotidien La Provence.

Après une longue bataille judiciaire, qui opposait Xavier Niel, fondateur de Free et Rodolphe Saadé, PDG de la CMA-CGM, ce dernier a annoncé lundi avoir finalisé l'opération d'acquisition du groupe La Provence.

En août, les deux entrepreneurs avaient enterré la hache de guerre : Xavier Niel cède ses 11% à la CMA-CGM, pour un montant non communiqué. 

Et en septembre, le tribunal de Bobigny a validé l'offre de rachat des 89% détenus jusqu'alors par GBT, la holding en liquidation judiciaire de l'ex-homme d'affaires Bernard Tapie, pour un montant de 81 millions d'euros. 

"Afin de mettre en place le projet de redressement et de développement" des deux titres de presse (La Provence et Corse Matin), la CMA-CGM a décidé de confier la présidence d'un conseil d'administration "renouvelé et élargi" à Jean-Emmanuel Sauvée, le fondateur de la compagnie du Ponant, un croisiériste de luxe basé à Marseille.

Nouvelles têtes au Conseil d'Administration  

La direction générale de La Provence est confiée à Gabriel d'Harcourt, qualifié de "professionnel reconnu de la presse quotidienne régionale", jusqu'alors directeur général délégué de "La Voix du Nord". "Il prendra ses fonctions à compter du 12 décembre 2022", ajoute le communiqué.

Parmi les neuf nouveaux administrateurs du groupe figurent notamment Julie Davico-Pahin, présidente de la French Tech Aix-Marseille et cofondatrice de la start-up Ombréa, Muriel Bernard-Reymond, directrice d'un incubateur dans les quartiers Nord de Marseille, ou encore deux membres de la famille Saadé, propriétaire de CMA CGM.

L'opération signe la première incursion médiatique de l'armateur marseillais. Ce dernier visait également le rachat de la chaîne de télévision M6, mais le groupe RTL a renoncé il y a quelques jours à sa mise en vente. 

Avec AFP