Le corps du randonneur recherché dans les Calanques de Marseille a peut-être été retrouvé

Un corps a été retrouvé mardi au pied d'une falaise des Calanques. Il pourrait s'agir du Colombien Hallen Valderrama, porté disparu depuis le 11 juin. L'identification du corps est en cours. Une cagnotte pour la famille a été mise en ligne par ses amis. 

© cc

Hallen Valderrama, parti en randonnée le 11 juin, était recherché activement dans les Calanques. Un corps a été retrouvé au pied d'une falaise mardi.

Ce jeudi matin, la police a indiqué que l'identification était toujours en cours. Le parquet n'a pas encore confirmé, s'il s'agit bien du randonneur colombien ou d'un autre homme. 

Une cagnotte en ligne

Les amis français de Hallen Valderrama ont décidé de ne pas fermer leur cagnotte en ligne. A l'origine, elle devait financer les recherches.

Cet argent permettra d'aider la famille à payer les frais liés aux différentes démarches administratives, notamment le rapatriement du corps.

Retour sur d'intenses recherches

Aux côtés de la famille et des amis, une dizaine de volontaires arrive ce dimanche matin, vers 7 heures.

Tous connaissent très bien les Calanques et sont en excellente condition physique. Certains sont même munis de matériel d'escalade.

Ils scrutent le terrain, pour trouver un objet, un signe, une casquette ou le sac d'Hallen Valderrama.

" Le terrain est tellement caillouteux, accidenté, qu'il est possible de passer dix fois à côté de quelqu'un sans le voir", nous dit un de ses amis.

Les pompiers du GRIMP, spécialisés dans les interventions en milieu périlleux sont là. Avec les enquêteurs de la police et des équipes cynophiles. Un bateau de la gendarmerie maritime longe la côte, un hélicoptère survole la zone. Les écogardes du parc sont avertis. C'est une grosse battue.  

Hallen dans les Calanques
Hallen dans les Calanques © Photos de la famille

Hallen disparait dans la nuit du jeudi au vendredi 12 juin. Il vit en France depuis 5 ans et arrive de la région parisienne pour randonner en solitaire.

Deux grimpeurs racontent l'avoir rencontré. Ils lui ont indiqué comment rejoindre Cassis.

Le 13 juin, il est vu par une promeneuse, accompagné par un homme grand, châtain, qui fait apparemment la même randonnée. 

Son téléphone émet un dernier signal le jeudi 11, près de la calanque de Morgiou. Le 14, il s'éteint.

La zone où l'on perd la trace d'Hallen
La zone où l'on perd la trace d'Hallen © Jean

Les pompiers et les gendarmes entament des recherches dès le lendemain de la disparition, en déployant déjà des moyens très importants. Mais une zone semble mal exploitée, elle le sera ce dimanche.

Un des amis d'Hallen nous raconte comment l'enquête se déroule, dans une ambiance plutôt crispée.

Rapidement, l'entourage écarte la thèse du suicide. A 34 ans, le Colombien n'est pas non plus une tête brûlée adepte du risque. Il s'agit vraisemblablement d'une disparition.

Les marins-pompiers entrent dans le massif
Les marins-pompiers entrent dans le massif © Jean

L'espoir repose sur ce randonneur qui accompagnait Hallen. Son témoignage est crucial mais son signalement très vague. 

Les proches du disparu espèrent qu'en multipliant les alertes sur les réseaux sociaux, cet homme verra la photo d'Hallen, et se fera connaître. Une enquête judiciaire est en cours. Les policiers de la DDSP n'ont pas souhaité s'exprimer au sujet de ce témoin.

© Jean

L'ambassade de Colombie met une forte pression pour que l'enquête ne faiblisse pas. Là-bas, la disparition est traitée par les principaux médias.

Après cette terrible semaine sans fin, où les quelques espoirs retombent systématiquement, la famille espère toujours un signe, un témoignage.  

Lieu du dernier contact GPS
Lieu du dernier contact GPS © Jean

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers police société sécurité pompiers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter