• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Règlements de compte dans la région de Marseille : 7 morts en un mois !

Illustration police / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Illustration police / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Depuis le début de l'année 2018,  la liste des règlements de compte à Marseille et ses alentours s'allonge et serait de 7 en comptant celui d'aujourd'hui. De jeunes hommes souvent déjà connus des services de police ayant comme toile de fond le trafic de stupéfiants. Retour sur ce macabre décompte.

Par Sidonie Canetto

Sur l'ensemble de l'année 2017, 14 décès avaient été imputés à des règlements de compte contre 29 en 2016.
Le premier de l'année 2018 a eu lieu le 11 janvier :  Dans le quartier de la plaine, un homme avait été pris pour cible dans sa voiture et avait essuyé des rafales de kalachnikov.  Le jeune homme avait 25 ans et a été abattu dans sa voiture. Il était connu des services de police pour trafic de stupéfiants.

Le deuxième règlement de compte a touché un jeune homme mineur de 17 ans dans une cité de Pont de vivaux. Abattu  d'une balle dans le thorax alors qu'il ouvrait la porte du squat qu'il occupait avec des amis le 13 janvier dernier. ce jeune homme était égalment défavorablement connu des service de police pour trafic de drogue.

Le 23 janvier dernier,  c'est un homme de 30 ans, qui a été tué par balles au pied d'un immeuble de la cité Campagne-Larousse (14e), dans les quartiers Nord de la ville et retrouvé en partie brûlé. Lui aussi était connu pour des affaires de stupéfiants.

C'est ensuite du côté de Toulon que la poudre a parlé, à la cité des oeillets, le 27 janvier, un homme de 31 ans a été tué par balles.


Le 2 février, c'est cette fois-ci un homme de 30 ans qui a été retrouvé mort, abattu de deux balles dans la tête au volant de sa voiture dans le 11e arrondissement de Marseille, au niveau du chemin  des Escourtines.  

Le dernier date de cette nuit, deux corps ont été retrouvé carbonisés sur le parking du parc d'attraction OK Corral à Cuges-les-pins.  Les victimes portaient les traces d'impacts de balles sur le crâne. 

A lire aussi

Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus