RN à Marseille : Franck Allisio répond à Stéphane Ravier

"C'est un élément perturbateur et saccageur". Ainsi parle Stéphane Ravier de Franck Allisio, encarté RN à la Mairie et à la Région. Suite au refus d'exclure Sophie Grech du RN, le parti se fissure.

Mercredi, Stéphane Ravier a confirmé qu'il donnerait son parrainage à Marine Le Pen, sans toutefois exclure Sophie Grech, encartée RN, mais qui a donné son parrainage à Eric Zemmour.

Quatre élus du RN au conseil municipal de Marseille confirme alors leur décision de quitter le groupe au niveau municipal : Franck Allisio, Eléonore Bez, Gisèle Lelouis et Arezki Selloum, 

"A t 'on encore le droit de ne pas vouloir siéger avec une élue qui pactise avec notre adversaire ?" C'est la question que se pose Franck Allisio. Avec 3 autres élus, ils ont démissionné du groupe RN du conseil municipal de Marseille. "Nous sommes restés à la région car Sophie Grech s'est retirée. Il n'y avait donc pas de conflit d'idées".

"On s'est retiré, mais nous n'avons pas la volonté de casser" continue Franck Allisio". "Le nombre d'élus qui peuvent apporter leur signature à Marine Le Pen, c'est 300 élus. Alors chaque signature compte." Sans ces parrainages, Marine Le Pen ne peut pas se présenter. Et pour l'instant, elle ne les a pas. 

Pour les 4 démissionnaires, le refus de Stéphane Ravier d'exclure Sophie Grech du groupe est "une tentative d'assassinat politique envers marine Le Pen". Un acte de trop visiblement. Déjà, quelques jours avant la venue d'Eric Zemmour à Marseille, fin novembre, Marine Le Pen, Franck Allisio et Stéphane Ravier ont déjeuné ensemble. A aucun moment, Stéphane Ravier n'aurait dit qu'il accueillerait Eric Zemmour. Un coup bas pour certains élus du RN.

A la question : "Stéphane Ravier va-t-il rejoindre Eric Zemmour" ? Franck Allisio ne s'avance pas : "Il faut lui demander, mais moi je ne pense pas." Néanmoins beaucoup de personnes se posent la question aujourd'hui. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité