Samia Ghali candidate aux municipales à Marseille, "la ville a besoin que l'on soit la vraie Madone"

"Je suis prête, j'y vais. Je suis candidate à la ville de Marseille". Samia Ghali, la sénatrice ex-PS des quartiers nord de Marseille a officialisé dimanche sa candidature aux prochaines élections municipales à Marseille.

Samia Ghali, 51 ans, se lance dans la bataille des municipales avec son micro-parti "Marseille avant tout".
Samia Ghali, 51 ans, se lance dans la bataille des municipales avec son micro-parti "Marseille avant tout". © TOMASELLI Antoine/MaxxPPP
C'est dans les colonnes du JDD ce dimanche que Samia Ghali a choisi d'annoncer qu'elle est bien candidate à la mairie de Marseille.

Je suis prête, j'y vais, je suis candidate à la mairie de Marseille.

"C'est la première fois que je le dis", a déclaré à l'hebdomadaire Samia Ghali, 51 ans. Pourtant depuis plusieurs mois déjà, la sénatrice ex-PS des quartiers nord, maire honoraire du 8e secteur (15-16), occupait le terrain médiatique avec son mouvement "Marseille avant tout" lancé en juillet dernier, qui revendique 6000 adhérents. 

Je veux être maire à plein temps, je ne serai que maire de Marseille. La ville a besoin que l'on soit la vraie Madone de Marseille. 

"Une femme de gauche"

Elue au Sénat en 2008 sous l'étiquette PS, Samia Ghali n' a pas repris sa cotisation au parti socialiste en 2019. "Libre à qui veut de rejoindre mon mouvement", lance-t-elle tout en réaffirmant qu'elle "est une femme de gauche". 

Sa priorité pour Marseille ? "Je souhaite aider Marseille à devenir la capitale méditerranéenne qu'elle devrait être. Il faut commencer par la réparer" affirme-t-elle. "La ville compte 40000 logements insalubres. Je mettrai tout de suite en place un permis de louer sur les logements de plus de 10 ans. Il faudra faire preuve d'autorité pour redresser Marseille."

La petit-fille d'immigrés algériens née à la belle de Mai rappelle qu'elle "a grandi dans un bidonville". Aujourd'hui elle estime être à la hauteur de la tâche.

Contrairement à d'autres, je ne suis pas née pour être maire, je le suis construite pour être le devenir.

Lors des municipales de 2014, Samia Ghali avait été battue par Patrick Mennucci dans la primaire socialiste.  

Les candidats en lice

Pour l'heure, les candidats  qui se sont officiellement déclarés dans la bataille des municipales à Marseille sont Martine Vassal, présidente LR du département et de la métropole Aix-Marseille, Bruno Gilles candidat dissident  Les Républicains, Stéphane Ravier, sénateur Rassemblent national (RN), Stéphane Barles pour Europe Ecologie Les-Verts (EELV), Christophe Madrolle de l’Union des démocrates et des écologistes (UDE), l'ancien président de l'Université Aix-Marseille Yvon Berland , Jean-Philippe Agresti doyen de la faculté de droit d’Aix-en-Provence et ami du couple Macron, et Michel Pinard ancien consul et ambassadeur à la retraite qui se présente en candidat indépendant.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections parti socialiste