Sélectionné parmi 10.000 candidats, le Marseillais Basile Buisson prendra le départ de la prochaine Transat Jacques Vabre

Il est officier dans la marine marchande mais pas spécialement champion de voile, ou alors en virtuel. Il a grandi à Marseille, travaille à Toulon et vit à Gap. Basile Buisson est un marin pas comme les autres.

Basile Buisson est champion de Virtual Regatta. Un jeu qui permet de naviguer de son canapé, sans affronter ni la houle ni le froid ni la fatigue (ni les humeurs des coéquipiers.) Ce jeu a décidé d'organiser la sélection d'un skippper pour la Transat Jacques Vabre.

Nombre d'inscrits : 10.000. Nombre d'élu : 1. Un an et demi passe, entre courses virtuelles, CV nautique réel et CV nautique virtuel. Début mai, les finalistes se retrouvent au Havre, ils ne sont plus que 20.  Parmi eux : Basile Buisson, 33 ans, second capitaine sur un navire de la préfecture maritime assurant des missions de sauvetage ou de lutte anti-pollution.

Un homme de mer sans aucun doute. Quand il était petit, il naviguait dans la baie de Marseille, sur un optimiste avec le même émerveillement qu'aujourd'hui. Basile fait de la voile depuis l'âge de 7 ans, avec un profil plutôt plaisancier. "Ils ne cherchaient pas un très bon en voile, ils cherchaient une personnalité et des compétences", décrit le skipper.

Cap sur la Martinique avec Kieran Le Borgne

A la fin de la semaine de sélection au Havre, il reste trois candidats. Basile monte à bord du Class40 de Kieran Le Borgne, qui cherche un coskipper.

La navigation dure plus de 18 heures. Les deux hommes traversent la Manche, son trafic chargé, se dirigent vers l'île de Wight, mangent lyophilisé, dorment très peu, le tout dans un gros vent.

Nos deux navigateurs partiront le 29 novembre pour un périple allant du Havre à la Martinique en passant par le Cap Vert. Une course de trois semaines à un mois.

   

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité