Ouverte en avril dans le quartier de la Belle de Mai, la Maison du podcast est le premier lieu du genre ouvert au public autour du monde de l'audio.

La "Maison du podcast" est une structure inédite en France. Cabines d’enregistrements, salles de dérushage, salles de montage, bureaux administratifs, le grand public peut y découvrir les coulisses d'un studio d'enregistrement professionnel. En France, 14% des internautes âgés de 16 à 64 ans écoutent des podcasts chaque semaine, ce qui place la France loin derrière le Brésil ou l'Indonésie, où les proportions atteignent respectivement près de 43% et plus de 40%, selon une étude du cabinet de mesure d'audience britannique GWI, menée en 2022. France 3 Provence-Alpes vous dit ce qu'il faut savoir sur le projet original de la première Maison du Podcast à ouvrir en France. 

Qu'est-ce que c'est ? 

Installée au sein du Pôle média de la Belle-de-Mai (3e arrondissement), la Maison du podcast propose de réunir un lieu de production de podcast et un lieu immersif pour l’accueil du public. Elle est "pionnière dans ce nouveau média et souhaite devenir un lieu d’attractivité pour la ville", indique le site d'Unique Heritage Media (UHM), numéro un du podcast jeunesse en France, qui a lancé ce projet en avril. Au même titre que l’on peut visiter la Maison de la radio à Paris, le grand public pourra venir à la Maison du podcast pour découvrir comment on enregistre du son, découvrir sa voix, écouter des programmes novateurs et s’immerger dans le son grâce à des salles d’écoute dédiées.

En quoi est-ce innovant ? 

"Des lieux de production, il en existe mais nous on voulait vraiment qu'il soit ouvert au public et c'est là vraiment la nouveauté. Il n'y a pas d'équivalent aujourd'hui pour faire venir des scolaires notamment, pour leur faire découvrir les coulisses d'un enregistrement, et surtout pour les faire travailler", explique l'ex-journaliste radio Ambre Gaudet, créatrice de podcasts jeunesse qui a lancé en avril la Maison du podcast avec le groupe de médias jeunesse Unique Heritage Media (UHM). 

Les premières classes de collégiens sont venues se plonger dans cet univers de l'audio avec des ateliers d’écoute de podcasts et de développement de l’imagination par le son. "On a travaillé sur des enregistrements, sur l'écriture et à partir de la rentrée on va suivre des collèges et des écoles primaires sur toute l'année, qui vont venir faire des ateliers, sur des journaux et des fictions, sur tous types de podcast". Pour les scolaires, les ateliers reprendront en octobre.

Un studio radio de pro à disposition du grand public, c'est un truc qui fait toujours rêver.

Ambre Gaudet, créatrice de podcasts jeunesse

Mettre "un studio radio de pro à disposition du grand public, c'est un truc qui fait toujours rêver : les gens sont émerveillés, ils ont l'impression d'avoir vécu une expérience", souligne Ambre Gaudet.

Seuls les scolaires sont conviés, pour le moment, les grands devront attendre. "On dit souvent c'est une maison à plusieurs étages et pour l'instant on est au rez-de-chaussée, donc on a ouvert nos studios de production et on aimerait ensuite l'ouvrir au grand public, j'aimerais bien faire un musée sonore, on a aussi envie de faire un festival... Tout ça est dans les tuyaux mais ça prendra du temps", ajoute Anne Gaudet. 

Pourquoi à Marseille ? 

La Maison du podcast est née de la rencontre entre Emmanuel Mounier, président fondateur du groupe
Unique Heritage Media, et Ambre Gaudet, journaliste radio depuis 20 ans, dont le podcast original Wild a été récompensé par trois prix (Paris Podcast Festival 2020, Congrès mondial de la nature 2021, prix des écoles au festival Longueur d’ondes 2022). Et Ambre Goudet est marseillaise. 

"Je fais partie d'un cercle de podcasteurs à Marseille, ici ça a vraiment commencé à prendre pendant le confinement comme partout en France? J'ai trouvé qu'il y avait un terreau super actif, super fertile de podcasteurs dans la région. On se réunit fréquemment, on discute, et on s'est rendu compte qu'il y avait des besoins". Ambre Goudet a ainsi réussi à convaindre UHM avec qui elle collaborait déjà de s'installer dans la cité phocéenne. "Il y a une énergie dans cette ville qu'on peut vraiment retranscrire dans le podcast, tous les critères étaient réunis pour venir s'installer là", conclut la podcasteuse. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité