"Une soupe populaire inversée" : d'anciens et actuels SDF vont servir un repas aux passants à Marseille

Ce jeudi, l'association La Cloche à Marseille propose d'inverser les rôles avec un repas servi par des bénévoles venant de la rue aux Marseillais à partir de 17h30 place de Rome. C'est la "soupe impopulaire". Le but est de rappeler qu'à Marseille, près de 140 000 personnes sont devenues expulsables depuis la fin de la trêve hivernale le 31 mars dernier.

Ce jeudi 25 avril, des bénévoles de l'association La Cloche Sud, à Marseille, vont proposer une "soupe impopulaire". C'est le principe de la soupe populaire, mais inversé. À partir de 17h30, le repas, préparé dans l'après-midi avec des invendus des commerçants du quartier, sera servi aux passants place de Rome dans le 6ᵉ arrondissement de Marseille.

Une soupe impopulaire 

Les ingrédients de cette "soupe impopulaire" vont provenir des invendus récupérés à Noailles après la fin du marché et dans les commerces des alentours, partenaires. Les restaurants comme Bernie Coffee et la brasserie Le Cortes, Lucia Pasta vont eux prêter mains fortes avec leurs cuisines également.

Ensuite, les bénévoles de l'association La Cloche vont préparer dans l'après-midi la fameuse soupe. Avant qu'elle ne soit servie aux passants gratuitement à partir de 17h30 place de Rome. La chorale "TOUS&GO" viendra aussi réchauffer l'ambiance.

Avec la fin de la trêve hivernale le 31 mars, c'est 140 000 personnes qui sont devenues expulsables depuis le 1ᵉʳ avril 2024 à Marseille. La Cloche Sud veut "démontrer par ses actions originales que les gens de la rue ont une histoire et aussi des compétences", souligne l'association.

Un partenariat solidaire et joyeux

La Cloche Sud qui organise pour la première fois cette "soupe impopulaire", a bénéficié de l'appui logistique pour la récupération d'invendus d'Emmaüs Marseille et de la Marmite joyeuse. L'association peut aussi compter sur les 130 commerçants marseillais partenaires qui vont se prêter au jeu.

"Les gens sont souvent étonnés de nous voir installés", explique Pauline Deluca, responsable de l'antenne Marseille de La Cloche, s'appuyant sur les expériences passées dans les autres villes comme Nice par exemple.

"Ils s'arrêtent et on leur explique le concept, nous avons aussi des jeux, des quizz, le 'cloche pong', par exemple pour déconstruire les clichés sur le sans-abrisme", détaille Pauline Deluca.

Et le plus important, "ce sont des sans domicile actuels ou passés qui sont bénévoles et qui préparent la soupe, lorsqu'ils la servent aux passants, ils échangent sur leurs parcours de vie, sur la rue, sur leur expérience", précise la responsable de l'antenne Marseille de l'association.

Près de 80% des bénévoles de l'association à Marseille sont des sans domicile fixes.

Selon Pauline Deluca, "ils sont fiers d'expliquer leur parcours, d'en être sorti, et expliquer qu'il n'y a pas de fatalisme".

Ces évènements veulent "lutter contre le misérabilisme, et pour changer les mentalités, à arriver à une société plus inclusive et joyeuse", c'est pourquoi "de nombreux évènements sont faits en commun avec des personnes sans et avec domiciles pour les rendre plus visible, et concerner tout le monde".

Changer le regard porté sur le monde de la rue

À cette occasion, l'association expliquera ses actions menées tout au long de l'année dans sa lutte contre l'exclusion des personnes en situation de précarité. Le but de l'association est d'essayer de "donner à chacun les possibilités de créer du lien social de proximité pour que tous puissent s'épanouir librement et être acteurs d'une société plus inclusive", détaille l'association sur son site.

Créée en 2015 à Paris, elle est présente maintenant dans 10 régions en France, dont Marseille. Dans ses multiples actions, l'association propose aux personnes en situation de précarité de la chorale, du théâtre et des ateliers cuisine "entre voisins, avec et sans domicile, afin de permettre à chacun de participer à la vie de quartier et de s'y épanouir".

Et justement ce jeudi soir, ce sont les personnes sans domicile qui cuisinent gratuitement pour les passants.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité