VIDEO. Calanques : en patrouille avec la garde républicaine à Marseille

durée de la vidéo : 00h01mn33s
Les gendarmes à cheval sillonnent les calanques et les plages entre Marseille et la Ciotat. ©FTV

Depuis cinq ans, les cavaliers de la Garde Républicaine veillent du haut de leurs chevaux sur les calanques et les plages de Marseille, Cassis et La Ciotat.

A cheval, on voit mieux et on est mieux vu. Et mieux accueillis aussi par les touristes toujours curieux de voir ces patrouilles équestres venir à leur rencontre dans les calanques ou sur les plages.

"La population vient plus facilement à notre contact, l'animal est un lien qui facilite cette communication, donc c'est un avantage", confirme le major Karine Bouchard, commandant du détachement de la Garde Républicaine à Marseille, au micro de Nicolas Chaix-Bryan et Sylvie Garat.. 

Ces cavaliers ont pour mission surveiller les massifs forestiers, de renseigner et protéger le public mais ils peuvent aussi établir des contraventions en cas d'infractions, notamment pour faire respecter la fermeture des calanques pour risque d'incendie.

Sécuriser et s'il le faut verbaliser

L'amende peut s'élever à 135 euros mais la priorité est d'éviter aux promeneurs de se mettre en danger.

Présent à Marseille depuis 2018, le détachement se compose de dix gendarmes et six chevaux et cet été, il compte également dans ses rangs un policier de la garde montée de la Guardia Civil espagnole dans le cadre d'une ccopération européenne.