VIDEO. Construction d'un immeuble en circuit court à Marseille pour limiter l'impact carbone et favoriser l'emploi local

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Le chantier de la Porte Bleue tente de limiter l'impact carbone, et favorise l'emploi local. ©FTV

Exemple d'architecture innovante, en circuit court, dans le quartier d'Arenc à Marseille. Le chantier de la Porte Bleue, c'est son nom, tente de limiter l'impact carbone, et encourage l'emploi local.

Ce nouvel édifice baptisé la Porte Bleue comptabilise 414 voûtes.
La pose de l’ultime pièce vient parachever un chantier pas tout à fait comme les autres. C’est d’abord une production 100% française. Chacune des 414 pièces de l’ouvrage a été fabriquée hors site, à Aubagne. Autre particularité, le matériau utilisé. Il s'agit du béton blanc conçu à base de déchets revalorisés, issus de l’industrie sidérurgique.

C'est une démarche globale, plus verte mais aussi plus qualitative.

Nicolas Sanchez - Directeur du service "programmes" Constructa

Cette construction locale dite plus éco-responsable se veut aussi porteuse d’emplois. Plusieurs dizaines de postes ont ainsi été crées ou maintenus spécifiquement pour ce chantier.

Un exemple d’architecture méditerranéenne dit "en circuit court".


Le chantier de la Porte bleue verra éclore à l’été 2023, une résidence hôtelière et des logements haut-de-gamme.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité