Video. Vie sauvage : une Genette observée pour la première fois dans les Calanques à Marseille

Illustration. C'est une Genette commune comme celle-ci qui a été aperçue dans les Calanques de Marseille par des agents du parc. / © www.instinct-animal.fr
Illustration. C'est une Genette commune comme celle-ci qui a été aperçue dans les Calanques de Marseille par des agents du parc. / © www.instinct-animal.fr

De la taille d'un gros chat avec une grosse queue, ce félin importé d'Afrique ne sort que la nuit. Pour la première fois, une genette a été aperçue dans les calanques de Marseille début février par des botanistes et des naturalistes. Retour sur un joli face-à-face...

Par Sidonie Canetto

C'est une belle rencontre faite par les agents du Parc national des Calanques (PNC), à Marseille. Un évènement d'autant plus rare à saisir que la Genette est un animal qui vit surtout à partir de la tombée de la nuit. C'est à ce moment qu'elle chasse pour se nourrir.

Tout part de botanistes du Parc des Calanques. Ils étaient en observation et recensement de plantes, quand ils sont tombés sur un crottier. 

"Ces crottiers sont significatifs, ils attestent de la présence de l'animal car il revient régulièrement à cet endroit pour faire ses besoins. C'est une façon de marquer son territoire", explique Fabien Revest, inspecteur de l'environnement pour le PNC.

Grâce à ces indices, Fabien et son équipe se mettent "en chasse" et viennent à la tombée de la nuit, caméra nocturne au poing, pour attendre la Genette.

"On a eu de la chance lors de notre première sortie, nous avons pu apercevoir furtivement l'animal et le filmer, malheureusement nos sorties suivantes n'ont rien donné", détaille l'ornythologue. Reste 23 secondes de vidéo, où l'animal laisse deviner ses formes et la beauté de son pelage...

La genette victime de sa discrétion

La Genette est un animal très discret qui ne se laisse pas approcher facilement, donc il n'y a pas de comptage ni de recensement précis à ce jour. "Notre but était de l'observer mais surtout de ne pas la déranger, c'est un animal qui a un odorat très développé", précise le naturaliste.

Les autres spécimens déjà observé à ce jour étaient des animaux morts. Ce mammifère carnivore nocturne et discret et souvent victime de collision avec les voitures. Les rares cas observés l'ont été dans le sud-est de la France, et particulièrement en Camargue et dans les Calanques.

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, pendant la journée, la Genette se repose en général perchée dans les arbres. 

"Cet animal n'est pas endémique de notre région, il a été importé d'Afrique à l'époque des Romains, il en avait fait des animaux de compagnie", précise Fabien Revest.

Bien que sa robe soit tachetée façon panthère, la Genette d'Europe ou Genette commune rappelle le chat, par sa taille mais aussi par sa silhouette et son poil.

Ce petit carnassier mesure de 46 à 49 centimètres pour les femelles, jusqu'à 52 centimètres pour les mâles. Ses proies les plus consommées sont les rongeurs en tous genres. 

Répartition en France

Une étude de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) a permis d'établir une cartographie précise de son lieu d'habitat. La Genette commune est surtout concentrée dans la Péninsule ibérique (Portugal, Espagne y compris les îles Baléares) et dans le sud-ouest de la France.

Elle est beaucoup plus rarement observée dans le Centre et le Nord-Est. Mais des rencontres ont été rapportées dans la Creuse, l’Allier, le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire, la Loire et le Rhône.

L’espèce est protégée depuis 1972,autrefois chassée pour sa fourrure et la France héberge l’une des plus belles populations d’Europe. Sur la base des signalements recueillis par l'ONCFS, quelque 8.500 individus ont été formellement identifiés en 2010. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus