Visite d'Emmanuel Macron à Aix : pourquoi enseignants et personnels de l'éducation manifestent

Le Président visite le Camp des Milles en début d'après-midi. Un rassemblement syndical se tiendra au même moment devant le collège du Jas-de-Bouffan, où Emmanuel Macron doit ensuite se rendre.

Deux salles, deux ambiances. Au moment où Emmanuel Macron débutera sa visite du site mémorial du Camp des Milles, cet après-midi à 12 h 30, les profs sont appelés à se rassembler devant le collège du Jas-de-Bouffan, également à Aix-en-Provence, où le Président doit s'exprimer en fin d'après-midi dans le cadre de Conseil national de la refondation sur le thème de l’éducation.

Une manifestation " sur les enjeux liés aux retraites et aux salaires dans la fonction publique et plus particulièrement dans l'éducation nationale", assure la FSU 13, le syndicat qui appelle à ce mouvement.

" Dans la fonction publique, les 3,5 % d’augmentation du point d’indice du mois de juillet sont loin de
compenser l’inflation annoncée entre 6 et 7 % aujourd’hui. (...) C’est tout particulièrement le cas dans l’éducation, ce que la crise des recrutements de la rentrée scolaire de septembre a mis en évidence", argumente la FSU 13, qui tiendra une conférence de presse devant l'établissement scolaire.

" Face à la catastrophe en cours pour notre système éducatif qui voit les étudiants délaisser les concours et préférer des métiers mieux rémunérés, mieux considérés, avec de meilleures conditions de travail, le gouvernement a été obligé d’annoncer une revalorisation et d’ouvrir des discussions. Mais le montant de la revalorisation promis pour la rentrée 2023 est très insuffisant. Pour l’instant, et malgré quelques avancées ces dernières semaines, il ne concerne pas l’ensemble des personnels", poursuit la FSU.

La FSU réfléchit à une grève dans l'éducation sur ce thème des salaires pour la mi-janvier, dans le cadre d'une intersyndicale avec la CGT, FO et Sud.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité