ZFE, Zone à Faibles Emissions, à Marseille où en est-on, un mois après sa mise en place ?

Mise en place le 1er septembre 2022, la ZFE à Marseille peine à exister. Pour preuve, la prolongation de la période de tolérance qui devait prendre fin début octobre et qui est prolongée jusqu'à fin décembre. Pendant cette période, aucun automobiliste ne sera sanctionné.

"La mise en place d’une ZFE vise ainsi l’accélération du renouvellement du parc de véhicules, et non une diminution du trafic routier", indique la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Depuis le 1er septembre 2022, les véhicules équipés d'une vignette Crit'air 5 ne sont plus autorisés à circuler dans l'hyper centre de Marseille.

C'est le début de la mise en place progressive de ce dispositif, lancé pour éradiquer les véhicules polluants du centre ville.

En Europe, il existe 230 ZFE dont neuf en France et 20 sont encore en projet. D’après l’Ademe, les ZFE permettraient de réduire jusqu’à 12% des concentrations de dioxyde d’azote (NO2) et de particules fines PM10 et, jusqu’à 15% des particules fines PM2.5.

En Provence-Alpes Côte d'Azur, les villes de Marseille, Nice et Toulon sont concernées par la mise en place de ces ZFE.

A Marseille, cette ZFE doit permette d’améliorer la qualité de l’air pour 84 % des métropolitains les plus exposés au dioxyde d’azote.

Une vignette peu présente

"Je n'ai pas encore acheté ma vignette, mais je pense que ma voiture est récente, donc pas catégorie 5, est-ce que je peux rouler, je risque une amende?", se questionne Patricia sur notre page Facebook.

Et elle n'est pas la seule à se poser la question et surtout pas la seule à ne pas avoir entrepris la démarche.

Fin août selon les chiffres de la préfecture, environ 38% des voitures particulières du département sont  équipés d'une vignette Crit'Air.
Et près de 67% des poids-lourds et autocars immatriculés dans le département sont déjà équipés d'une vignette Crit'Air.

Pour acquérir la vignette, il faut aller sur le site internet du gouvernement et seulement lui pour commander en ligne, le fameux sésame.

Le récépissé de la commande fait foi aux yeux de la loi si vous vous faites contrôler.

Attention aux arnaques, ce site est le seul à pouvoir délivrer la vraie vignette. La vignette coûte 3,11 (hors frais d'envoi).

Des tentatives d'arnaques font leur apparition, notamment par message texte sur votre téléphone portable.

Des contrôles dans la ZFE?

De source préfectorale, on nous assure qu'il n'y a pas pour le moment pas d'agent affecté à la prévention et encore moins à la verbalisation.

"Les contrôles qui se font, le sont lors des contrôles routiers classiques opérés quotidiennement, l'agent va vérifier entre autre, la date du contrôle technique et rappeler à l'automobiliste l'obligation d'apposer la vignette Cri'tair".

Dès la mise en place administrative de la ZFE, des panneaux ont été installés pour délimiter la zone d'entrée et de sortie du périmètre.

Nathalie, conductrice d'une voiture électrique tombe des nues "mais moi aussi j'ai besoin d'une vignette? Mais pourtant j'ai un véhicule non polluant!"

Tous les véhicules, même électriques doivent être munis de la vignette Crit'air correspondante.

Le périmètre de la ZFE

La ZFE s'étend sur 19 km² en plein cœur de Marseille. Le périmètre est délimité par le Prado, Rabatau, le Jarret, Plombières et intègre la zone portuaire d'Euromed.

La ZFE (Zone à faibles émissions),s'étend sur 19,km² en plein cœur de Marseille et qui est délimité par le Prado, Rabatau, le Jarret, Plombières et intègre la zone Euromed.
La ZFE (Zone à faibles émissions),s'étend sur 19,km² en plein cœur de Marseille et qui est délimité par le Prado, Rabatau, le Jarret, Plombières et intègre la zone Euromed.  © Métropole Aix-Marseille

Le périmètre est délimité par l’intérieur des boulevards, à savoir avenue du Cap Pinède, boulevard Capitaine Gèze, boulevard de Plombières, avenue Alexandre Fleming, boulevard Françoise Duparc, boulevard Sakakini, boulevard Jean Moulin, boulevard Rabatau et l'avenue du Prado 2.

La passerelle autoroutière de l’A55 et les tunnels restent accessibles à tous les véhicules.

Une mise en place progressive et pédagogique

En septembre 2023, cette restriction d'accès au centre ville s’étendra aux véhicules avec vignettes Crit’Air 4 et antérieures. Puis, en septembre 2024, aux véhicules avec vignettes Crit’Air 3 et antérieures.

"Des dérogations et aides financières à la conversion existent pour faciliter l’adaptation des usagers et favoriser le renouvellement du parc de véhicules", indique la préfecture de région.

"A partir du 1er janvier 2023, un bouquet d’aides sera proposé. Il sera accessible aux particuliers ayant mis au rebut ou vendu un véhicule « Crit’Air 5 » ou non classé depuis le 1er septembre 2022 et qui s’engagent à ne pas acquérir un nouveau véhicule", précise la Métropole.

À Marseille, on estime à  37.000 le nombre de personnes exposées à un taux d’émissions polluantes supérieur aux valeurs limites européennes.