• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Contrôle anti-dopage : Clémence Calvin de nouveau suspendue provisoirement

Clémence Calvin a couru le marathon de Paris le 14 avril après la levée de sa première suspension par le Conseil d'Etat. / © JULIEN DE ROSA/Maxppp
Clémence Calvin a couru le marathon de Paris le 14 avril après la levée de sa première suspension par le Conseil d'Etat. / © JULIEN DE ROSA/Maxppp

La marathonienne de Martigues, vice-championne d’Europe 2018, Clémence Calvin, soupçonnée de s'être soustraite à un contrôle antidopage le 27 mars à Marrakech, a été à nouveau suspendue provisoirement par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

Par AV avec AFP

La marathonienne Clémence Calvin a de nouveau été suspendue provisoirement par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). L'athlète de 28 ans est accusée de s'être soustraite à un contrôle antidopage mené par des agents de l'AFLD le 27 mars dernier à Marrakech au Maroc. 

Performance au marathon de Paris

Clémence Calvin avait déjà été suspendue une première fois par l'AFLD début avril, mais elle avait obtenu la levée de la suspension pour courir le marathon de Paris, le 14 avril. Le Conseil d’Etat a, en effet, estimé qu’elle n’avait pas eu la possibilité de défendre son cas. Arrivée quatrième en 2 h 23 min 41 sec, elle a battu le record de France de la distance.

Depuis Clémence Calvin a été reçue mardi dernier par la présidente de l'agence Dominique Laurent, qui lui a notifié une nouvelle suspension provisoire la semaine dernière.
"Je suis au courant de la nouvelle suspension depuis jeudi soir... sans grande surprise", a réagi l'athlète sur RTL. "Avec mon avocat, on fera en sorte que la justice soit faite à nouveau et on est prêts à continuer
d'avancer sereinement.     Je ne suis pas découragée (...) Je suis pleine de force et de courage. Je regarde
droit devant et en toute dignité. Mes amis sont en pleine confiance, ma famille me soutient. J'ai ma conscience pour moi, donc pas de souci sur ça"
, a ajouté la jeune femme. 

Son mari et entraîneur Samir Dahmani, également athlète international français et lui aussi suspendu provisoirement, se voit lui reprocher une obstruction au
contrôle.

L'instruction du dossier par l'AFLD peut prendre plusieurs semaines. Clemence Calvin risque gros devant la commission des sanctions de l’agence qui statuera sur son cas : quatre ans de suspension et l’annulation de tous les performances réalisées après son infraction. Une telle sanction annulerait donc son record de France.

Plainte pour violences et menaces

L'athlète campe sur ses positions. Elle dénonce des violences de la part du directeur des contrôles de l'AFLD Damien Ressiot, et assure que les trois contrôleurs ne s'étaient pas présentés comme tel, des allégations niées en bloc par les intéressés. Mme Calvin a porté plainte pour "violences et menaces", le 8 avril au Maroc.

De son côté, l'AFLD reproche notamment à Clémence Calvin d'avoir changé 13 fois en 15 jours sa localisation après le 27 mars, une obligation des athlètes de haut niveau pour être contrôlés. L'athlète est, par ailleurs, visée par une enquête du parquet de Marseille pour "infractions à la législation sur les produits dopants".

    
    
    
    

A lire aussi

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus