• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Mède : 20 000 tonnes d'huile de palme en route pour la bioraffinerie de Total

La bioraffinerie de Total La Mède prévoit un démarrage au 1er semestre 2019 / © IP3 PRESS/MAXPPP
La bioraffinerie de Total La Mède prévoit un démarrage au 1er semestre 2019 / © IP3 PRESS/MAXPPP

La première livraison d'huile de palme est attendue dans les jours qui suivent à la bioraffinerie de Total la Mède. Une information qui irrite les associations environnementales, qui accusent Total d'être complice de la déforestation. 

Par PG

20 000 tonnes, c'est la quantité d'huile de palme brute qui est actuellement en chemin vers les Bouches-du-Rhône. Nos confrères du Parisien indiquent qu'un bateau en provenance d'Indonésie devrait accoster vendredi en fin d'après-midi. 

Total la Mède confirme bien qu'une commande de 20 000 tonnes d'huile de palme est en route, sans préciser ni sa provenance, ni sa date d'arrivée à la Mède : 

Le timing de la livraison n'est pas encore confirmé, mais le bateau est en route. Il pourrait arriver dans les prochains jours. Du colza français est également en chemin, en prévision du démarrage de l'activité de la bioraffinerie

précise Agnès Salgues de la Brande, responsable de la communication pour Total la Mède. 

Pour Greenpeace c'est "une preuve flagrante de l'inaction climatique du gouvernement"

L'association environnementale Greenpeace réagit vivement à cette information, accusant le gouvernement de double discours : 

La semaine dernière, on posait sur des photos à côté des lycéens qui manifestaient pour le climat, et aujourd'hui, on importe de l'huile de palme issue de la déforestation. Ce qui avait été négocié par Nicolas Hulot, c'était de n'importer que 300 000 tonnes d'huile de palme durable, c'est-à-dire non issue de la déforestation. Si les informations du Parisien sont exactes, et que l'huile provient bien du fournisseur Apical en Indonésie, c'est un groupe qui ne met pas en oeuvre le plan 0 déforestation 

s'indigne Clément Sénéchal, chargé de campagne pour Greenpeace France.

Pourquoi l’huile de palme fait-elle polémique ?

On la trouve partout, dans les produits alimentaires, dans les cosmétiques, et c’est l’huile la plus consommée au monde, et sûrement la plus décriée. Extraite de la pulpe du palmier à huile, elle est majoritairement produite en Indonésie et Malaisie. Et dans ces pays, la déforestation s'accélère. Car, là où régnaient des forêts denses sous un climat tropical, désormais, le palmier à huile est roi.

 

85% de l'huile de palme utilisée dans le monde provient d'Indonésie et de Malaisie / © HOTLI SIMANJUNTAK/EPA/Newscom/MaxPPP
85% de l'huile de palme utilisée dans le monde provient d'Indonésie et de Malaisie / © HOTLI SIMANJUNTAK/EPA/Newscom/MaxPPP



On estime qu’entre 1990 et 2010, 8,7 millions d'hectares de forêt auraient été brûlés en Indonésie, en Malaisie, et en Papouasie-Nouvelle-Guinée au profit de l’exploitation de l’huile de palme (source Table Ronde pour une huile de palme durable). Résultat, les animaux, comme les orangs-outangs, sont menacés d’extinction dans ces pays. Alors depuis quelques années, les associations environnementales comme Greenpeace, ont fait de la lutte contre la production d’huile de palme, leur cheval de bataille.

L’huile de palme, exclue de la liste des biocarburants

En décembre dernier, dans le projet de budget 2019, les députés ont voté la fin de la niche fiscale accordée aux biocarburants à base d’huile de palme. Une décision qui pourrait coûter cher à la raffinerie de Total de La Mède, qui a investi 275 millions d’euros pour convertir son site en bioraffinerie.

Pour Total, la traçabilité de l’huile de palme importée est prévue

Si le géant pétrolier ne nous a pas confirmé la provenance de cette première livraison d’huile de palme, il est prévu dans les jours qui suivent la livraison, une totale transparence :

Sur notre site internet, chaque arrivage d’huile de palme, ou bien de colza, sera identifié, et les informations sur l’origine ou encore le tonnage seront publiques

indique la responsable de la communication de l’entreprise.

Aujourd'hui, après deux ans de travaux pour convertir sa raffinerie, Total la Mède est fin prêt à démarrer sa production. Les phases de test sont en cours et le site devrait être opérationnel entre avril et juin 2019. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus