Agression antisémite à Marseille : l'auteur des faits était un élève sans problèmes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ghislaine Milliet .

Le jeune agresseur de 16 ans, auteur de la tentative d'assassinat sur un enseignant juif lundi à Marseille, est un bon élève du lycée Ampère. Ni sa famille, ni ses collègues ni ses professeurs n'ont repéré la moindre radicalisation.

On connaît son prénom : Youssouf. La semaine prochaine, il fêtera ses 16 ans... en prison. Youssouf est l'auteur d'une tentative d'assassinat sur un professeur de religion juive à Marseille. Son avenir est désormais dans les mains de la cellule antiterroriste de Paris.
Rien ne laissait présager chez cet adolescent, un tel comportement rempli de haine et de violence. 
Hier matin, à coups de machette, il s'est acharné dans la rue sur un homme de 35 ans, portant la kippa, C'est uniquement une fois menotté, après son arrestation rapide, que Youssouf a révélé sa haine pour les juifs, et revendiqué son acte au nom d'Allah et de Daech.

Une personne "hors radars"

Incroyable revirement de vie pour ce jeune agresseur, totalement inconnu des services de police et de la justice. Aucune fiche S à son sujet, nul signe de lui dans aucun service de renseignements français.
Comme l'a dit hier le procureur Brice Robin, c'est une personne "hors radars". 
Même sa famille (turque, d'origine kurde) est tombée des nues. Une famille sans histoire, comme Youssouf, jusqu'à cette terrible journée du 11 janvier.

Un très bon élève

Hier, après s'être attaqué au professeur israélite, Youssouf s'est enfui, abandonnant sur place son cartable. Un gardien de l'école juive située non loin de l'agression, l'a ramassé et l'a ouvert. A l'intérieur des copies notées 17, 18... Manifestement, l'agresseur est un très bon élève.
Information confirmée dans l'après-midi par le procureur de la République. " Un bon élève, issu d'un milieu "classique et normal" selon Brice Robin.
Au lycèe Ampère où il est scolarisé en seconde, ses collègues et professeurs sont sous la stupeur, et même "choqués" pour certains. 

C'est un "gars discret et sans histoires, on n'en n'avait jamais entendu parler en mal..." racontent les lycéens. 

Ce matin, à la première heure, Madame la proviseur est intervenue dans la classe de Youssouf pour calmer les esprits. 

Reportage de Claire Lacroix, Michel Partage et Emmanuelle Guez :

durée de la vidéo: 01 min 42
Youssouf, lycéen "discret"


Prolongation de sa garde à vue :
La garde à vue du mineur a été prolongée de 24 heures ce mardi,  au lendemain de cette agression. Cette garde à vue, toujours en cours à Marseille, ne pourra être prolongée davantage, puisque, dans le cas d'un mineur, elle ne peut excéder
48 heures.

Une enquête a été ouverte à Marseille "des chefs de tentative d'assassinat aggravé en raison d'une appartenance religieuse" et d'"apologie du
terrorisme". Le parquet antiterroriste de Paris s'est ensuite saisi de l'affaire.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité