Cet article date de plus de 4 ans

Un camp de Roms en sursis à Marseille

Un camp de roms, situé rue Magalon dans le 15e arrondissement de Marseille, va être doté en urgence de points d'eau et de bennes à ordures pour les 250 personnes qui y vivent au milieu des déchets. La mairie propriétaire veut les expulser mais les associations tentent de retarder l'échéance.
© F3
Au milieu des carcasses de voitures et des détritus, des parents vivent dans des conditions précaires avec leurs enfants, après avoir été déjà expulsés de trois autres camps l'an dernier. Aujourd'hui, la situation sanitaire de ce camp situé dans le 15e arrondissement de Marseille est devenue urgente.

Depuis un an, l'association Rencontres Tziganes réclame des installations décentes pour ces familles roms. Le site sert de décharge à ciel ouvert à bons nombreux d'entreprises qui se débarassent de leurs déchets encombrants sur ce terrain oublié.

En partenariat avec la mairie, propriétaire du terrain, la préfecture a décidé d'aménager des poinst d'eau et d'installer des bennes à ordures. 

Une situation provisoire car la mairie a ici un projet de construction et elle a lancé une procédure d'expulsion. Les associations ont fait appel pour gagner un peu de temps afin de scolariser les enfants, accompagner les parents dans des formations et trouver une solution d'hébergement.

Le projet de construction est prévu pour 2018. 

Reportage de Ghislaine Millet-Bouquet et Laurent Esnault :
durée de la vidéo: 01 min 49
Camp de Roms à Marseille


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roms société