Céline, chocolatière à Marseille ou le succès d'une jeune apprentie !

Céline est une jeune entrepreneuse. Après son apprentissage dans une grande maison, elle s'est lancée et a ouvert sa propre chocolaterie à Marseille et ça marche ! 

Par Jacques Paté

L'apprentissage. Tous les candidats en parlent dans leurs programmes. C'est la meilleure solution pour trouver un débouché professionnel. On apprend pendant sa formation chez un patron et ensuite on peut créer sa propre entreprise. C'est ce qu'a fait Céline, une jeune marseillaise. Elle a ouvert en décembre dernier un magasin dans lequel elle vend ses propres chocolats. Un monde de douceurs ? Pas seulement. Il faut de l'argent et Céline a du emprunter 130.000 euros à la banque pour pouvoir établir son fond de commerce.

Un pari difficile 
Elle a relevé un pari difficile: ouvrir un magasin de proximité à Marseille, ce qui n'est pas toujours rentable, alors que la plupart ferme leurs portes! D'autant plus quand il s'agit d'une chocolaterie haut- de- game et qui est implantée hors du  centre- ville.
Créée en décembre dernier, dans le quartier Saint-Julien de Marseille, la boutique donne des satisfactions.  Même si Céline ne peut pas se verser de salaire pour l'instant, le bilan est positif. Eloignée du centre ville, dans le 12eme arrondissement, elle compte sur la clientèle de quartier qui a un certain pouvoir d'achat. Si vous cherchez sa boutique, c'est "Françoise", le prénom de sa grand-mère qui lui a donné le goût de l'effort, du travail et certainement du chocolat !

Chocolatiere à Marseille
Céline, après son apprentissage a ouvert sa propre chocolaterie à Marseille. 130.000 euros d'emprunt, pas de salaire mais la passion de réussir  - France3 Provence- Alpes - C. Pesci et G. Carra


V.PECRESSE

Les + Lus