Comment ont été analysés les ossements trouvés dans le Var?

Les ossements retrouvés dans le Var ne sont pas ceux de Xavier Dupont de Ligonnès. C'est le laboratoire de police scientifique de Marseille qui a procédé aux analyses ADN permettant de parvenir à cette conclusion. Le laboratoire de Marseille est le seul en France à pouvoir analyser des ossements. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les ossements retrouvés dans le Var la semaine dernière ont aussitôt été apportés au laboratoire de la police scientifique de Marseille. C'est le seul en France à être habilité à traiter l'analyse des ossements.

Les os y ont été ouverts. Un forage a permis d'extraire un prélèvement qui a été réduit en poudre. L'ADN a été extrait de cette poudre. 
Les données ont permis d'établir un profil génétique qui a été ensuite transmis à un laboratoire de Lyon qui l' a comparé à ceux enregistrés dans sa base de données. 

Le profil détermIné ne correspond donc pas à celui de Xavier Dupont de Ligonnès, disparu il y a quatre ans alors que les corps de sa femme et de ses quatre enfants avaient été retrouvés sous la terrasse de leur maison de Nantes. Xavier Dupont de Ligonnès est le principal suspect de cette tuerie. Il reste introuvable depuis qu'il a été aperçu la dernière fois le 22 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens. 

Le reportage de Ali Martiniky, Laurent Esnault, Maïa Boissonnet

Intervenants: 
Philippe Schaad, directeur du laboratoire de l'INPS Marseille