Les CRS en grève à Marseille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto
Barrage de police à la sortie de l'autoroute A8, vers Menton.
Barrage de police à la sortie de l'autoroute A8, vers Menton. © France3cotedazur

Renforcement du plan Vigipirate. Opérations anti-drogue. Les missions des CRS se multiplient. Et selon eux, les conditions de travail se dégradent. Ils ont dénoncé ce matin dans toute la France leurs conditions de travail par un mouvement national de retrait.

Ce n'est pas une première chez ces spécialistes du maintien de l'ordre mais c'est assez rare.Tant ils sont plutôt habitués à être de l'autre côté et canaliser les manifestants. Pour dénoncer des conditions de travail qu'ils jugent"pénibles" ils n'ont pas battu le pavé mais utiliser le droit de retrait pendant deux heures. Les motifs sont liés à la multiplication des heures de travail en raison du plan Vigipirate renforcé. A Marseille  les CRS sont mobilisés sur des missions sensibles de sécurité notamment dans les quartiers Nord. 10.500 militaires protègent 830 «sites sensibles» en France. Les effectifs travaillent à flux tendus et les récupérations se font rares, les personnels se disent "épuisés". Le nombre d'arrêts maladie chez les forces de l'ordre a augmenté depuis le mois de janvier. Certaines compagnies en France se sont mis en arrêt maladie collectif pour exprimer leur mécontentement. Ce mercredi à Marseille ils ont exercé un mouvement national de retrait et de refus des cantonnements.  Par ce mouvement ils souhaitent faire pression pour " exiger que des vérifications sanitaires et de sécurité soient effectuées ou produites". Un mouvement de retrait qui a duré deux heures, ils ont ensuite repris leur poste.
durée de la vidéo: 01 min 06
crs
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.