Florence Arthaud , légende de la voile et marseillaise d'adoption

La navigatrice a perdu la vie en Argentine alors qu'elle participait à une émission de téléréalité .  Parmi les victimes d'autres sportifs de haut-niveau comme Camille Muffat et Alexis Vastine. Marseillaise d'adoption, Florence Arthaud vivait dans le quartier de la Madrague de Montredon

Née le 8 octobre 1957 à Boulogne-Billancourt dans le département des Hauts-de-Seine, c'est la route du Rhum qui la fera entrer dans la légende de la voile. Une compétition à laquelle elle participe pour la première fois à 20 ans seulement, en 1978. C'est lors de sa quatrième participation, en 1990, qu'elle remporte cette prestigieuse transat en solitaire entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, devançant certains des meilleurs skippers français et étrangers.


Elle avait échappé à la mort en 2011

En octobre 2011, elle avait par miracle échappé à la mort, après être tombée de son bateau en pleine nuit au large du Cap Corse. Equipée d'une lampe frontale et d'un téléphone portable étanche, elle avait réussi à donner l'alerte. Deux heures après son appel, elle avait été récupérée saine et sauve par un hélicoptère, consciente mais en état d'hypothermie. "Ce n'était pas mon jour, il y a eu de vrais miracles", avait-elle alors lâché à son retour chez elle, à Marseille.

Marseille, sa ville d'adoption. Florence Arthaud lorsqu'elle n'était pas à Paris vivait à Marseille dans le quartier de la Madrague de Montredon où elle possédait une petit bateau. A Marseille elle ne manquait aucune occasion de participer à des régates locales 

Reportage de Louis  Aubert et de Gaelle Carra lors des régates de vieux gréements à Cassis :

Joël Barcy et Ludovic Moreau avait également rencontré Florence Arthaud pendant la 5eme classique des calanques