Marseille : des royalistes de l'Action française perturbent à nouveau une réunion politique

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP et VS
Une marche de l'Action Française lors de la commémoration de Jeanne d'Arc à Paris en 2013
Une marche de l'Action Française lors de la commémoration de Jeanne d'Arc à Paris en 2013 © MIGUEL MEDINA / AFP

Une vingtaine de militants de l'Action française, groupuscule monarchiste proche de l'extrême-droite qui multiplie les actions ces derniers mois dans les environs de Marseille, ont perturbé mercredi soir une réunion publique au siège local des Républicains, a-t-on appris de sources concordantes.

Une militante "qui avait réussi à se faufiler dans le public" assistant à cette réunion au siège du parti à Marseille, en a été expulsée par le service d'ordre, tandis que les autres tentaient de pénétrer dans le bâtiment, a relaté une source
policière. Les militants ont alors brandi des drapeaux de l'Action française et lancé des fumigènes, avant de s'en prendre au rideau métallique à coups de pied puis de quitter les lieux.

L'Action française a revendiqué cette action dans un communiqué.

"Nous regrettons ces agissements lâches et honteux qui ne nous touchent pas", a réagi Ludovic Perney, responsable local des Jeunes Républicains, à l'origine de la réunion publique. Le groupuscule a multiplié les actions musclées ces dernières semaines, tentant d'interrompre début décembre une conférence sur le FN à Sciences-Po Aix-en-Provence
puis, fin janvier, perturbant les voeux du député Jean-David Ciot, secrétaire fédéral du PS des Bouches-du-Rhône.

Début février, le préfet de police des Bouches-du-Rhône a interdit un rassemblement de ce groupe royaliste, qui appelait à se recueillir à Roquevaire, près de Marseille, sur la tombe de Charles Maurras, inspirateur des mouvements d'extrême-droite condamné après la guerre pour son soutien résolu au régime de Vichy.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.