Un rassemblement des royalistes de l'Action Française interdit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mariella Coste
Une marche de l'Action Française lors de la commémoration de Jeanne d'Arc à Paris en 2013
Une marche de l'Action Française lors de la commémoration de Jeanne d'Arc à Paris en 2013 © MIGUEL MEDINA / AFP

Le préfet de police a décidé d’interdire un rassemblement prévu dans la commune de Roquevaire, à l'initiative de l'Action Française Provence pour risque de trouble à l'ordre public.

Interdiction d'un rassemblement de royalistes à Roquevaire

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône a interdit un rassemblement samedi à Roquevaire, à l'appel des royalistes de l'Action française, pour risque de trouble à l'ordre public.

L'Action française Provence avait appelé à ce rassemblement dans le cimetière de la commune des Bouches-du-Rhône sur la tombe du journaliste et homme politique Charles Maurras (1868-1952), condamné après la guerre pour son soutien résolu au régime de Vichy, et inspirateur des mouvements d'extrême-droite.

Selon le communiqué de la préfecture de police, le rassemblement a suscité un appel à une contre manifestation lancé par plusieurs associations et fédérations locales. Et compte-tenu de la proximité des deux rassemblements et d'une récente série de heurts et agressions impliquant des individus se réclamant de l'Action française, un risque avéré de confrontation de nature à troubler gravement l'ordre public doit être évité".

Les militants de l'Action française ont notamment perturbé les voeux, fin janvier, du député PS Jean-David Ciot, après avoir, en décembre, perturbé une conférence sur le Front national organisée par le PS à Sciences-Po Aix.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.