Cet article date de plus de 4 ans

Polémique de la Corderie à Marseille: les promoteurs suspendent les travaux

Suite à la mobilisation des riverains du site grec de la Corderie pour stopper le chantier d'un immeuble afin de préserver ces vestiges, les promoteurs ont annoncé la suspension des travaux jusqu'à une réunion avec le préfet et les habitants à la fin du mois.
durée de la vidéo: 01 min 49
Le point chantier site grec de la Corderie

Mobilisation des habitants


Les riverains n'ont pas dit leur dernier mot. Ils ont décidé de poursuivre la mobilisation en occupant le terrain, soutenus par des associations et des élus locaux. La police est arrivée sur place ce matin selon notre confrère David Coquille de La Marseillaise.




Le préfet a annoncé dans un communiqué qu'une réunion d'information aurait lieu fin août entre les élus, la DRAC, les habitants et le CIQ pour "expliquer le dispositif de conservation élaboré par le service régional d'archéologie". D'ici là, les promoteurs ont décidé de stopper les travaux sur le site. 


Vinci Immobilier et Adim Provence avaient répondu par voie de communiqué aux critiques des riverains qui demandent la sanctuarisation du site antique découvert à la Corderie à Marseille, lors de la construction d'un immeuble dans le quartier Saint-Victor. Ils affirment que "des travaux de conservation et de valorisation des vestiges" ont été entrepris le 2 août.

Des visites culturelles encadrées


"Conformément aux directives de la DRAC, une clotûre délimitant un périmètre de protection et un géotextile recouvrant la zone sont mis en place afin de protéger les vestiges remarquables de la carrière antique de la Corderie pendant les travaux".

Ils précisent aussi :

Un projet d'intégration et de valorisation de ces vestiges est en cours d'élaboration avec l'aménageur et son architecte. Ils seront à terme mis en valeur pour des visites culturelles encadrées et organisées par les services de la ville et de l'Etat. 

Les promoteurs affirment que "les vestiges à conserver seront ainsi mis en valeur dans la future résidence en réalisant un aménagement paysager de qualité permettant de les laisser apparents."

Plusieurs éléments de sarcophages


Après la fouille acrchéologique menée par l'Inrap à la demande de la DRAC entre octobre 2016 et juin 2017, Vinci et Adim Provence rappellent qu'il a été décidé qu'un secteur de "635 m2 de la carrière serait conservé". Cette zone correspond à " la partie la plus spectaculaire comportant des fronts de taille de près de 6 mètres de hauteur et plusieurs éléments de sarcophages." 

109 logement livrés en 2019


L'opération immobilière de 109 logements, une crèche et 4 surfaces de commerce La livraison de la résidence "Les Loges" est prévue en juin 2019. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine polémique société