Trois mises en examen dans l'enquête sur le règlement de compte du tunnel Prado-Carénage

Trois personnes ont été mises en examen dans l'enquête sur le règlement de comptes qui avait marqué par sa violence et fait deux morts, en novembre dernier en plein
centre de Marseille, dans le tunnel Prado-Carénage.

Le 9 novembre 2015, une fusillade nourrie à l'arme de guerre avait éclaté entre deux voitures vers minuit à la sortie d'un tunnel routier à deux pas du Vieux-Port.

Deux occupants d'une BMW, âgés de 31 et 34 ans avaient été tués, un troisième blessé et le quatrième s'en était sorti indemne.
Les trois personnes interpellées sont suspectées d'être des complices des tueurs, selon une information de La Provence, confirmée par la source
proche du dossier.

Lors du double assassinat de novembre, le procureur de Marseille Brice Robin avait évoqué une "guerre de clans" et "un lien, à l'évidence, avec
des conquêtes de territoires" pour le trafic de drogue.

"Ces trois interpellations vont non seulement contribuer à l'élucidation du règlement de comptes du tunnel Prado-Carénage, mais ont surtout été décidées par les autorités
afin d'enrayer la série de règlements de comptes intervenue en début d'année", a fait valoir la source proche du dossier.

Selon le décompte des autorités, 12 règlements de comptes ont été dénombrés en 2015 à Marseille, après 15 en 2014 et 20 en 2013.
Dans l'ensemble du département des Bouches-du-Rhône, 22 règlements de comptes ont été déplorés en 2013, 26 en 2014 et 21 en 2015. Ces faits ont provoqué la mort de 17 personnes en 2013, 18 en 2014 et 19 en 2015.