Fusillade du Tunnel Prado-Carénage : le lien avec l'affaire de la cité des Lauriers contesté par les proches

Deux hommes ont été tués dans la nuit du 9 noveùbre 2015 dans une fusillade qui a impliqué les occupants de deux voitures au niveau d'un tunnel routier, près du Vieux-Port à Marseille. / © Maxppp.
Deux hommes ont été tués dans la nuit du 9 noveùbre 2015 dans une fusillade qui a impliqué les occupants de deux voitures au niveau d'un tunnel routier, près du Vieux-Port à Marseille. / © Maxppp.

Le règlement de comptes qui a fait deux morts dans la nuit de ce lundi à mardi à Marseille pourrait être lié à une précédente fusillade, dans la cité des Lauriers, le 25 octobre dernier sur fonds de trafic de drogue. Elle avait fait trois morts. Ses proches démentent le lien entre les affaires.

Par Annie Vergnenegre

Le règlement de comptes qui a fait deux morts dans la nuit de lundi à mardi à Marseille "pourrait être lié" à une précédente fusillade qui avait fait trois morts, dont deux adolescents, fin octobre dans la ville, a déclaré le procureur Brice Robin. "Il pourrait y avoir un lien avec le précédent règlement de comptes", a expliqué le procureur de la République de Marseille, sans donner plus de précision sur la nature de cet éventuel lien.

Selon une personne proche de la victime de la fusillade, "il n'y a pas de rapport entre le deux affaires". Agacée par le rapprochement, d'ajouter :" il avait été entendu sur l'affaire des Lauriers, mais relaché ! Ce n'est pas non  plus un caïd comme il est dit, il sortait de prison, c'est tout." Pour elle, il s'agit d'un petit délinquant, rien de plus.

Punis pour leur silence

La précédente fusillade survenue dans la nuit du 24 au 25 octobre, avait fait trois morts, dont deux adolescents de 15 ans et un jeune homme de 24 ans, abattus dans le hall d'un immeuble de la cité des Lauriers, dans les quartiers Nord de Marseille. Le lien éventuel des victimes avec un possible trafic de drogue n'avait alors jamais été clairement précisé. 

Lors de cette fusillade, plusieurs personnes, arrivées dans deux véhicules, avaient fait irruption dans un hall d'immeuble et demandé à voir une personne. Devant le refus des jeunes présents de leur répondre, les individus armés étaient montés à la recherche de leur cible, avant de tirer sur les victimes avec des armes automatiques - pistolets ou pistolets mitrailleurs - en redescendant. L'une des pistes envisagées par l'enquête est que les trois victimes aient été "punies" pour avoir refusé de donner la planque de la personne recherchée par les tireurs.

Les derniers éléments par FREY Mélanie, GASC Roger et PIROSA Elia :

Réglement de comptes à Marseille: un lien possible avec une précédente fusillade selon le procureur
Le règlement de comptes qui a fait deux morts dans la nuit de lundi à mardi à Marseille "pourrait être lié" à une précédente fusillade qui avait fait trois morts, dont deux adolescents, fin octobre dans la ville, a déclaré le procureur Brice Robin
Intervenant : Laurent Nunez - Préfet de Police des Bouches-du-Rhône

Guerre des clans

Dans le cas de la fusillade de cette nuit , le lien avec le trafic de drogue semble plus net, selon Brice Robin qui a évoqué "une guerre de clans" et "un lien, à l'évidence, avec des conquêtes de territoires" liés au trafic de drogue.

L'un des hommes abattus, âgés de 31 ans, était "très très connu des services de police", a ajouté M. Robin, selon qui "il voulait venger l'assassinat de son frère survenu en 2012". Il est mort sur le coup sur place. Un deuxième homme, âgé de 34 ans, est quant à lui décédé des suites de ses blessures après avoir été transporté à l'hôpital. Un troisième occupant de la même voiture, une BMW immatriculée à l'étranger, a été plus légèrement blessé, et le quatrième est indemne.

Leur voiture a été dépassée dans le tunnel Prado-Carénage par une autre BMW, qui les a forcés à s'arrêter à la sortie du tunnel. Les occupants de ce second véhicule ont alors "arrosé" à la kalachnikov la première voiture, dont les occupants ont répliqué, apparemment avec des pistolets automatiques de type Glock, selon M. Robin. 

La scène a été filmée par des caméras de vidéosurveillance, dont les images étaient mardi matin en cours d'exploitation, a encore précisé le procureur, ajoutant que le véhicule des assaillants a ensuite été retrouvé incendié à Bouc-Bel-Air, à une vingtaine de kilomètres de Marseille.

Reportage ce mardi : 
Fusillade dans le tunnel Prado Carénage

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus