Les policiers et gendarmes de la métropole circulent gratuitement dans les transports en commun

Votée en décembre, la gratuité des transports en commun de la métropole d’Aix-Marseille-Provence pour les forces de l’ordre vient d’entrer en vigueur. Les policiers et les gendarmes sont les premiers à en bénéficier. Un dispositif destiné à renforcer la sécurité au quotidien.
Illustration. Les forces de l'ordre de la métropole d'Aix Marseille circulent gratuitement dans les transports en commun depuis le 4 février 2020.
Illustration. Les forces de l'ordre de la métropole d'Aix Marseille circulent gratuitement dans les transports en commun depuis le 4 février 2020. © V Vrel/MAXPPP
Le Pass Métropole Sûreté permet aux policiers et aux gendarmes des Bouches-du-Rhône d’emprunter gratuitement les réseaux de métro, de bus et tramway gérés par la métropole Aix-Marseille-Provence dans ses 92 communes.

Une mesure approuvée en décembre par la métropole et sa présidente Martine Vassal, et portée depuis plusieurs années par l’ensemble des organisations syndicales de police.

"Nous sommes extrêmement satisfaits. C’est un gage de sécurité renforcée pour la population", affirme Alexandre Molina, du syndicat Unité-SGP Police. Le dispositif existait déjà dans le passé, mais ne concernait qu’une partie des effectifs et seulement durant leur temps de travail.

Aujourd’hui, l’ensemble des 3.700 fonctionnaires de police en bénéficient.

"Quand on est policier, on l’est 24 heures sur 24. Cela va inciter les hommes à se rendre à leur travail en transports en commun. Or, les agressions, les incivilités y sont nombreuses, surtout le soir, quand les étudiants rentrent. La présence de policiers va nécessairement sécuriser les lieux", estime Alexandre Molina.

Question budget, rien n’est pour l’heure arrêté.

Une question du port d'armes est en droit de se poser. Les forces de l’ordre peuvent, si elles le souhaitent, conserver leur arme en dehors des horaires de service depuis les attentats du 13 novembre 2015

Un assouplissement de la législation qui fait parfois polémique.

"La majorité des policiers conservent leur arme. C’est une bonne chose. En cas de nécessité, d’interventions, mieux vaut que le policier soit armé. Cela ne peut que favorise la sécurité", précise Alexandre Molina.

Le Pass Métropole Sûreté pourra être renouvelé moyennant 20 euros de frais de dossier jusqu'en 2028.

La mesure s'étendra par la suite aux pompiers, aux militaires et au personnel pénitentiaire. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité transports en commun économie transports