"Puy du Fou" de la Barben : des spectacles et des fresques inspirés de l'histoire de la Provence

Le "Rocher Mistral", parc naturel et provençal, ouvrira ses portes en mai 2021. Son propriétaire a investi 33 millions d'euros dans le projet au château de la Barben près d'Aix-en-Provence. Six spectacles professionnels y seront notamment produits.
Le domaine avec ses spectacles devrait ouvrir au public en 2021.
Le domaine avec ses spectacles devrait ouvrir au public en 2021. © Château de la Barben

Des comédiens professionnels, quelques amateurs, des spectacles historiques et grandioses, en mai 2021 un nouveau parc naturel et provençal, "Rocher Mistral" devrait ouvrir ses portes au château de la Barben.

Ce projet, porté par Vianney d'Alançon, s'articule autour de la culture provençale et de son histoire.

"À côté de la prévention de l'écologie, d'un projet agro-écologique, nous proposerons beaucoup de grands morceaux, de grands hymnes provençaux à travers les âges, les époques, sur les 2.000 dernières années", indique Vianney d'Alançon.

Les spectateurs pourront voir six spectacles vivants dont deux historiques avec des déambulations dans les couloirs du château de la Barben.

Sur le site du château de la Barben, un parc naturel et provençal va ouvrir en mai 2021.
Sur le site du château de la Barben, un parc naturel et provençal va ouvrir en mai 2021. © Château de la Barben

Des technologies contemporaines en faveur de la culture

33 millions d'euros ont été investis pour ce "Puy du Fou" provençal.

Les grands auteurs provençaux seront également à l'honneur sur le site.

"Nous allons faire revivre la culture provençale avec ses grands auteurs comme Daudet, Frédéric Mistral ou encore Pagnol et la faire découvrir ou redécouvrir aux provençaux et aux touristes", explique Vianney d'Alançon.

Des technologies contemporaines vont être utilisées pour mettre en avant cette culture provençale. Des animations autour de l'aigle de Bonelli seront aussi proposées.

300.000 visiteurs sont attendus sur la première année, le tarif pour "Rocher Mistral" devrait être de 18 euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie patrimoine culture