Cet article date de plus de 3 ans

Tarascon : réunion publique sur la pollution autour de l'usine Fibre Excellence

Il y avait beaucoup de monde mercredi soir à Arles pour la réunion publique concernant l'usine fibre excellence. Cette usine située à Tarascon a plusieurs fois reçu des mises en demeure de l'état pour ne plus dépasser les seuils limite en matière de pollution. 
L'usine de Fibre Excellence à Tarascon est montré du doigt par les associations de défense de l'environnement.
L'usine de Fibre Excellence à Tarascon est montré du doigt par les associations de défense de l'environnement.
Des médecins, des experts fiscalistes... L'affiche a attiré beaucoup de monde mercredi soir à la réunion publique organisée dans les locaux d'Acte sud à Arles par des associations de défense de l'environnement. Elles ont tenu à informer la population sur la qualité de l'air qu'elle respire, alors que l'usine de pâte à papier de Tarascon a plusieurs fois reçu des mises en demeure de l'Etat pour ne plus dépasser les seuils autorisés en matière de pollution. 
Sophie Accarias et Xavier Schuffenecker ont assisté à la réunion : 
En février dernier, sur notre antenne, le docteur Giral affirmait qu'il y avait sur la zone de Tarascon dix fois plus de cancers qu'avant.

Des lymphomes d'origine environnementale


Selon les associations, l'activité de Fibre excellence impacterait la santé des populations. Il n'y a pas encore d'études, seulement un faisceau de présomptions. Et des témoignages. "Les médecins qui ont soigné mon fils ont été clairs et nets, la maladie qu'il a eu est environnementale, et ils ont été très surpris du nombre de malades de lymphomes, qu'il y a eu sur un village de 3600 habitants, raconte un homme dans l'assistance, Chaque jour, l'entreprise rejette dans l'atmosphère près de 6 tonnes de poussières. Des particules fines dont la dangerosité est démontrée en France, notamment chez la femme enceinte.

D'autres aspects du dossier ont été évoqué à cette réunion comme la fiscalité. La maison-mère utiliserait des montages financiers et ne payerait ainsi pas d'impôts en France.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société pollution environnement