Cannes 2021 : Marseille, actrice star de la Croisette

"Stillwater", "Bonne mère", "BAC Nord"… La cité phocéenne est le décor de trois longs-métrages présentés au Festival de Cannes 2021.
Halima Benhamed dans "Bonne Mère" de Hasfia Herzi.
Halima Benhamed dans "Bonne Mère" de Hasfia Herzi. © SBS Productions

Quand la Cannebière s'invite à Cannes. Marseille a été mise à l'honneur lors de la 74e édition du Festival de Cannes. Trois longs-métrages de la Sélection officielle ont été tournés presque intégralement dans la cité phocéenne. Dont Bonne Mère de Hafsia Herzi, qui a été récompensé, vendredi 17 juillet, par le Prix d'ensemble de la section Un certain regard.

"Je suis tombé amoureux de Marseille", a même affirmé à 20 Minutes l'acteur américain Matt Damon. "Cette ville dégage une énergie incroyable qui m'a aidé pour composer mon personnage". Voici les trois films qui ont fait de Marseille leur muse. 

Quand un ouvrier débarqué du fin fond des Etats-Unis et une bobo parisienne se rencontrent à Marseille. Dans cette production américaine, réalisée par Tom Mccarthy, Matt Damon et Camille Cottin se partagent la tête d'affiche. Le premier joue un père de famille (Bill Baker), qui veut faire sortir sa fille de la prison des Baumettes, la seconde incarne une chaleureuse mère de famille (Virginie) qui lui vient en aide. 

Stillwater nous embarque des calanques aux quartiers Nord, du stade Vélodrome au Vieux-Port, dans un voyage de la dernière chance pour prouver l'innocence de la fille de Bill. Le film sortira en France le 22 septembre 2021. 

Dans les quartiers Nord de Marseille, Nora (incarnée par Halima Benhamed), femme de ménage, veille sur sa famille. Elle tente comme elle peut de soutenir son fils, incarcéré depuis plusieurs mois, alors qu'il attend son procès avec espoir et inquiétude. 

Bonne mère est une chronique familiale qui déborde d'amour, qui a su séduire le jury de la section Un autre regard dans lequel il concourait. Il sortira en salle le 21 juillet 2021. 

Marseille, 2012. Les quartiers Nord détiennent le triste record d'avoir le taux de criminalité le plus élevé de France, rappelle le synopsis de BAC Nord. Le film suit les policiers de la BAC qui, "poussée par sa hiérarchie, cherche sans cesse à améliorer ses résultats". Quitte à franchir la ligne jaune. 

Le film s'inspire d'un célèbre fait divers : en 2012, 18 policiers marseillais avaient été mis en cause pour des faits de racket et de trafic de drogue. Il est composé en outre d'un casting de choix : Adèle Exarchopoulos, François Civil, Gilles Lellouche et Karim Leklou. 

Présenté hors compétition, Bac Nord a créé une polémique au Festival de Cannes. Il est accusé de perpétuer les clichés sur les habitants des quartiers Nord de Marseille, tout en étant trop complaisant envers les forces de l'ordre. "On raconte la colère parce qu'on est avec des policiers qui ont affaire à des dealers, des délinquants, pas à l'ensemble de la population des quartiers nord", s'est justifié à l'AFP le réalisateur Cédric Jimenez, ajoutant "qu'il ne voulait pas prendre parti"

Le film sortira en salle le 18 août 2021. 

Marseille est de plus en plus attractive pour le cinéma et les séries, et les tournages s'y multiplie. La cité phocéenne parviendra-t-elle un jour à dépasser Paris pour devenir la ville la plus filmée de France ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture