Pas de pénurie d'essence en Paca, mais plein de psychose

Station à Rabatau à Marseille / © Jean-François Giorgetti /FTV
Station à Rabatau à Marseille / © Jean-François Giorgetti /FTV

La grève se poursuit dans plusieurs dépôts pétroliers de Fos ainsi qu'à la raffinerie Total de La Mède. Mais contrairement à ce qu'indique une carte interactive, aucune pénurie d'essence généralisée n'est pour l'heure à constater dans la région.

Par Louise Beliaeff, JP et B.H

Il n'y a pas de pénurie d'essence en région Paca, pour le moment. Depuis deux jours, une carte interactive de l'application participative Essence & Co, liste des stations-service en rupture partielle ou totale de carburants.

Contactés, les points de distribution répertoriés démentent ces informations. Pour l'heure, aucun manque de combustible généralisé n'est donc à constater, et ce malgré des grèves sur le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer et la raffinerie Total de La Mède.

A Pétroinéos à Martigues, 70 % du personnel est également en grève. Aucun carburant d'avion ou de voiture ne sort du dépôt pétrôlier. 
Marseille / © Jennifer Cappai-Squarcini
Marseille / © Jennifer Cappai-Squarcini
Mardi 4 décembre, Frédéric Plan, délégué général de la Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffages, identifiait "une zone d'incertitude, qui ne tient pas de la chaîne d'approvisionnement logistique, mais plutôt de la psychologie des consommateurs".

Par crainte de pénurie d'essence, il relevait des ventes à la pompe "de plus de 50%, voire de 100% sur certaines stations-service".

Des peurs alimentées par la situation dans l'ouest de la France, où les professionnels du BTP mènent un mouvement dans l'ouest de la France, mais qui ne concerne pas la région Paca pour le moment, fait savoir l'antenne des Alpes-Maritimes de la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage (CNATP).

Il pourrait toutefois y avoir des pénuries, si les blocages de dépôts pétroliers et de raffineries se poursuivaient, fait savoir le Conseil national des professionnels de l'automobile.

"Les dépôts sont bloqués, les gens vont se précipiter, anticipe le responsable territorial de l'organisation dans la Région Sud, Julien Gourberre. On essaie d'être en contact avec la préfecture pour mettre en place des mesures préventives, mais nous n'avons pas d'informations concrètes sur la situation, pour le moment."

"À ce stade, nous n'avons pas reçu d'informations quant à un risque de pénurie d'essence dans le département, déclarait le 4 décembre la préfecture des Alpes-Maritimes. Le cas échéant, et comme d'habitude, des stations-services pourront être réquisitionnés pour permettre l'approvisionnement prioritaire des véhicules de secours et d'urgence."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus