Grève nationale : pas de risque de pénurie de carburants dans les Alpes-Maritimes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benjamin Hourticq
© GEORGES ROBERT/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Selon les autorités, le mouvement de grève nationale qui débute le 5 décembre ne devrait pas créer, pour le moment, d'impact sur l'approvisionnement des stations-service. Les seules tensions à craindre pourraient être dues à la panique des consommateurs.

C'est la crainte de beaucoup de Français lors des mouvements de grève, et à laquelle n'échappent pas les habitants de la région Paca : la pénurie de carburant. 

À la veille du mouvement des mobilisations qui risquent de paralyser la pays entier, le discours des autorités a de quoi rassurer les habitants des Alpes-Maritimes. "À ce stade, la préfecture des Alpes-Maritimes n'a pas reçu d'informations quant à un risque de pénurie d'essence dans le département."

Et ce malgré la grève prévue jeudi sur le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). "Sur une journée, cela ne devrait pas avoir d'impact", tempère lui aussi Frédéric Plan, délégué général de la Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffages.

Gare à la panique des consommateurs

 "Il y a une zone d'incertitude, qui ne tient pas de la chaîne d'approvisionnement logistique, mais plutôt de la psychologie des consommateurs", ajoute ce dernier, qui relève depuis le début de la semaine, une nette hausse des ventes à la pompe "de plus de 50%, voire de 100% sur certaines stations-service". Par crainte de pénurie d'essence, certains prennent leurs précautions et cela peut ponctuellement créer des tensions.

Du côté des stations-services, le constat est le même. "On a été livré correctement en tous types de carburants, assure le personnel de l'Intermarché de Gattières. Il ne devrait pas y avoir de problème, sauf si tout le monde se précipité dessus."

Au Super U de Pégomas, contrairement à des rumeurs faisant état d'un manque de carburant depuis hier, le directeur, Gérgory Veran, dresse une situation tout à fait normale. "Nous avons été livrés correctement et nous le serons également ce soir. En l'état actuel des choses, on ne devrait pas avoir de pénurie jusqu'à ce week-end."

Pas de blocage de dépôts pétroliers

Pour le moment, pas de panique donc dans le sud-est. Contrairement à ce qu'il se passe au Mans ou à Lorient, où des dépôts pétroliers sont bloqués par des professionnels du BTP, aucune action n'a été annoncée par le secteur en Paca.

"À notre connaissance, personne dans la région n'a prévu d'action, fait-on ainsi savoir du côté de l'antenne varoise de la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage (CNATP). C'est vraiment l'ouest qui s'est mobilisé.

Si des blocages dans les chaînes d'approvisionnement devaient survenir, dans un mouvement de grève difficilement lisible dans le temps - la raffinerie Total de la Mède est par exemple en grève jusqu'au 9 décembre -, "des stations-service pourront être réquisitionnés pour permettre l'approvisionnement prioritaire des véhicules de secours et d'urgence", a signalé la préfecture des Alpes-Maritimes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.