• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Dans In Situ, Poly-Shape l'usine du futur

© In Situ
© In Situ

Cette jeune PME très innovante, installée à Salon de Provence, fabrique pour Dassault, Airbus, Thalès ou Renault en Formule 1 des pièces prototypes grâce à la plus grosse imprimante 3D d’Europe. Reportage à retrouver ce soir après le Soir 3 dans In Situ. 
> REVOIR L'EMISSION

Par Céline Espanol

Poly-Shape est devenue le champion de la « fabrication additive », une nouvelle technologie qui permet d’imprimer couche par couche des objets et qui va, par exemple, permettre prochainement de créer des implants en nid d'abeille pour remplacer des vertèbres.

Ça existe, ça marche

Un reportage de Nathalie Ramirez - Rédaction France 3 Provence-Alpes
In Situ : Poly-Shape, l'impression en 3D, ça existe, ça marche !
Cette jeune PME très innovante, installée à Salon de Provence, fabrique pour Dassault, Airbus, Thalès ou Renault en Formule 1 des pièces prototypes grâce à la plus grosse imprimante 3D d’Europe.


Retrouvez ce reportage ce soir vers 23h30 dans In Situ : les champions français de la nouvelle économie, avec Marie-Sophie Lacarrau 


C'est quoi, la French Tech ?

Au-delà de Paris, qui héberge 60 % des start-up françaises, l’objectif du label Métropole French Tech est de faire de la France entière un vaste accélérateur de startups : un réseau de quelques écosystèmes attractifs, les "Métropoles French Tech", qui concentrent tous les ingrédients (culture entrepreneuriale, talents, maitrise technologique, financement, etc.) répondant aux besoins des start-ups françaises, des investisseurs et des talents étrangers.

Plus globalement, la "French Tech" désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-up françaises en France ou à l’étranger. Les entrepreneurs en premier lieu, mais aussi les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, medias, opérateurs publics, instituts de recherche… qui s’engagent pour la croissance des start-up d'une part et leur rayonnement international d'autre part .

Halte au "French Bashing" ! A force de surfer sur la morosité économique, on en oublierait les entreprises qui marchent. En France, on compte au moins 10 000 start-up. Réunies dans la "French Tech", sont-elles l’avenir de l’entreprenariat ? La réponse avec Marie-Sophie dans In Situ mercredi 6 avril.

Sur le même sujet

L'absence de Tarantino au festival de Cannes 2019 (06)

Les + Lus