Confinement : le conseil d'Etat rejette le recours des restaurateurs contre la fermeture de leurs établissements

L'Umih avait saisi la plus haute juridiction française à la fin novembre pour contester la fermeture des bars et restaurants dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19.
Pas d'assouplissement au menu face au confinement. Le Conseil d'Etat a rejeté le référé suspension envers le décret du 29 octobre ayant conduit à la fermeture des restaurants et débits de boissons, a révélé à France 3 Bernard Marty, président de l'Umih Paca-Corse, mardi 8 décembre.

L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie avait effectué ce recours devant la plus haute juridiction française le 24 novembre dans l'espoir de pouvoir ouvrir les restaurants avant le 15 janvier, date fixée par le gouvernement dans le cadre de son plan de déconfinement.

Une décision qui ne passe pas du côté de l'Umih Paca-Corse. "Nous sommes très en colère face à cette décision et nous n'allons pas nous laisser faire, a pesté Bernard Marty. Nous allons commencer par aller manifester à Paris le 14 décembre puis nous réfléchirons à d'autres actions. Nous avons du temps puisqu'il ne nous reste que ça à faire."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement