Coronavirus : les stations-services et les points de restauration rouvrent sur les autoroutes, les routiers soulagés

L'annonce était attendue par les routiers qui assurent l'approvisionnement en pleine crise de coronavirus. Le secrétaire d'État aux transports a annoncé ce jeudi que les stations-services et les points de restauration fermés depuis le confinement allaient rouvrir.
 

Voilà qui devrait rassurer les routiers et les consommateurs qui se ruent à l'assaut des supermarchés. Les conducteurs qui continuent malgré la mise en place du confinement d'approvisionner les enseignes d'alimentation dénonçaient les conditions «déplorables» et «inhumaines» dans lesquelles ils travaillent depuis la fermeture des restaurants et des sanitaires dans les stations-services sur les axes autoroutiers.

Pas de défections de chauffeurs

Ce jeudi, le secrétaire d’Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari a annoncé ce jeudi, dans une vidéo postée sur Twitter : "Les routiers font partie de la grande chaîne logistique qui permet à l’économie de la France de tenir debout. "

Pour eux, nous rouvrons toutes les stations services et progressivement leurs points de restauration.

Les mesures barrières continuent évidemment à s’appliquer," ajoute le secrétaire d'Etat. Jean-Yves Astier, président de la Fédération National des Transports Routiers (FNTR) Paca se réjouit de l'annonce : "C'était attendu, sachant que la douche fait partie de l'hygiène qui permet de repousser la contamination et quand mes chauffeurs partaient pour deux jours sur l'autoroute, ils ne prenaient pas de douche pendant deux jours". 

"Même les clients qui ont des douches pour le personnel de passage les ont fermées, note-il, on avait des centrales de distribution où le personnel était confiné chez lui, les vestiaires fermés et 30 chauffeurs dehors dans l'incapacité de prendre des douches".

"J'ai des clients qui ont rouvert les douches, ils n'avaient pas pris conscience de la gravité des choses."

"Je n'ai pas de défections parce que les chauffeurs veulent travailler, mais il est important de régler ces problèmes parce que ça va durer", ajoute-il.

Vers un retour à la normale dans les magasins

D'autant que les chauffeurs sont très sollicités. "En temps normal, l'alimentaire c'est 10 % de notre chiffre d'affaire, mais la semaine dernière c'est monté à 50 %, parce que les gens ont provoqué la pénurie et les transports qui ne font que de l'alimentaire n'avaient pas la capacité d'absorber ce regain d'activité." 

"Mais ça va se calmer, estime Jean-Yves Astier, on va revenir sur des moyennes normales parce qu'il y a quand même moins de monde dans les magasins."

Cette mesure devrait permettre d'assurer l'approvisionnement normal des magasins sur l'ensemble du territoire. "Le Transport Routier de Marchandises et la Logistique sont en première ligne. Les conducteurs doivent impérativement être soutenus dans leur mission indispensable au bon fonctionnement du pays" a rappelé la Fédération National des Transports Routiers.
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité